Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Sizerin flammé, Peter Candido
Photo © Peter Candido

Photo: Peter Candido
Indices de nidification - Sizerin flammé
Indices de nidification
Probability of observation - Sizerin flammé
Probabilité d'observation
Élévation - Sizerin flammé
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Sizerin flammé
Acanthis flammea

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
459 - 1817 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
4 8 38 23
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1980 - 2012 -9.01 (-14.9 - -2.22)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.25     0.47
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.25      
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
      0.47

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.270.13  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
0.33 0.31 
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.29 0.33

Caractéristiques et aire de répartition L'aire de reproduction de l'acrobatique et jacasseur sizerin flammé comprend les forêts boréales nordiques des Amériques et de l'Eurasie. En Amérique du Nord, on l'observe dans la partie plus au sud de son étendue d'hivernage au cours des années incursives lorsque les cultures de semences plus au nord sont mauvaises. Il hiverne du nord de la forêt boréale aux Grands Lacs, au centre des Prairies et dans la région centrale des montagnes Rocheuses et plus au sud au cours des années incursives. Il est un visiteur hivernal dynamique des mangeoires d'oiseaux dans la majorité de la Colombie-Britannique et est une autre espèce nordique qui atteint l'extrémité sud de son étendue de reproduction dans les parties nordiques de la province.

Répartition, abondance et habitat La majorité des relevés de l'Atlas concernant le Sizerin flammé ont été effectués dans l'écoprovince Montagnes boréales du nord, la plus grande grappe ayant été enregistrée dans l'extrême nord-ouest; cela correspond à l'aire estivale connue lorsque The Birds of British Columbia a été publié en 2001. Puisqu'il passe l'hiver dans la majeure partie de l'intérieur de la Colombie-Britannique, les relevés effectués au début de l'été peuvent être reliés à des migrateurs tardifs. Les nombres les plus élevés en hiver sont observés dans l'écoprovince Intérieur subboréal (Campbell et coll. 2001), des précautions ont donc été prises pour ne pas confondre les migrants tardifs évidents avec de possibles oiseaux nicheurs. Tous les relevés de l'Atlas pour le Sizerin flammé en dehors des Montagnes boréales du nord se trouvaient dans un habitat à haute altitude, y compris dans les régions adjacentes au glacier Salmon dans la région de conservation des oiseaux de la forêt pluviale du nord du Pacifique. Les relevés effectués plus au Sud le long des Rocheuses étaient également dans des habitats de nidification propices, il est donc possible que cette espèce niche occasionnellement beaucoup plus au Sud. Cela peut se produire lorsque les oiseaux hivernants trouvent un habitat de nidification convenable et y restent jusqu'en été pour nicher; il s'agit d'un phénomène qui s'est produit occasionnellement dans tout le sud du Canada, de l'Alberta jusqu'au Québec à la suite d'irruptions hivernales (Knox et Lowther 2000).

Il n'y avait pas assez de données pour quantifier l'abondance; toutefois, la probabilité d'observation la plus élevée a été notée dans les Montagnes boréales du nord où le Sizerin flammé a été observé à des altitudes de 680 à 1 450 m, la plus forte abondance ayant été enregistrée entre 750 et 1 000 m. Comme de nombreuses autres espèces d'oiseaux nicheurs du Nord en Colombie-Britannique, ces données indiquent une baisse de l'altitude accompagnée d'une hausse de la latitude et de la longitude, l'oiseau étant maintenant observé à des altitudes plus faibles dans l'extrême nord-ouest (région du col Chilkat) et à des altitudes plus élevées dans la chaîne des Cassiars et les Rocheuses du nord. Les enregistrements les plus au sud et à l'est ont été faits dans les Rocheuses du sud, à 1 820 m.

Il est difficile d'effectuer des relevés pour le sizerin dans le nord de la Colombie-Britannique en raison de la nature isolée et inaccessible de l'habitat subalpin de l'espèce. L'oiseau peut nicher dans une aire plus vaste des Montagnes boréales du Nord que celle illustrée par l'Atlas. Le Sizerin flammé a pour habitat des forêts et broussailles ouvertes de conifères subalpines et subarctiques, des forêts mixtes de feuillus, comprenant des pins rabougris (Pinus), des épicéas (Picea), des aulnes (Alnus), des bouleaux et bouleaux glanduleux (Betula), et des saules (Salix) (Knox et Lowther 2000).

Conservation et recommandations Les populations de sizerin flammé ne sont généralement pas bien surveillées puisque la majorité des itinéraires du Relevé des oiseaux nicheurs se trouvent au sud de son étendue de reproduction. Les données du Recensement des oiseaux de Noël démontrent des changements irréguliers en raison de déplacements incursifs, mais la tendance à long terme est stable et donc il n'existe aucune préoccupation de conservation majeure (Environnement Canada 2011).

Christopher Di Corrado

Citation recommandée: Di Corrado, C. 2015. Sizerin flammé dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=CORE&lang=fr [10 avr. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley