Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Bruant à couronne dorée, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Bruant à couronne dorée
Indices de nidification
Probability of observation - Bruant à couronne dorée
Probabilité d'observation
Élévation - Bruant à couronne dorée
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Bruant à couronne dorée
Zonotrichia atricapilla

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 2218 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
5
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
49 47 97 89
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Les tendances BBS ne sont pas disponibles pour cette espèce

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.32  0.050.13 0.2
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.32     0.17
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.120.1 0.05  0.45

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.230.07  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
0.2 0.19 
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
  0.051.2
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.41.00.04

Caractéristiques et aire de répartition Ce moineau assez large à couronne noire et jaune et au chant plaintif semblant dire « I'm so tired » (Norment et coll. 1998), se distingue aussi par son territoire assez limité, étant endémique des régions éloignées de l'ouest de l'Amérique du Nord et se reproduisant seulement dans les montagnes de l'Alaska et de l'ouest du Canada. Il hiverne dans une bande côtière étroite allant du sud de la Colombie-Britannique à la Basse-Californie.

Répartition, abondance et habitat Aussi bien l'Atlas que l'ouvrage The Birds of British Columbia indiquent pour le Bruant à couronne dorée des relevés épars dans la majeure partie de l'intérieur de la province, dont le schéma traduit une preférence de nidification dans de hautes montagnes, en particulier sur le côté est de la chaîne Côtière (dans les écoprovinces Intérieur centre et Intérieur sud), dans les Rocheuses au nord du 51° N, et dans l'écoprovince Montagnes boréales du nord. Campbell et coll. (2001) attribuaient la rareté des relevés à l'éloignement des aires de reproduction subalpines de cet oiseau, et il est probable que les relevés de l'Atlas soient également limités.

Les valeurs de la probabilité d'observation indiquent que cette espèce est plus facilement observée à de hautes altitudes dans les principales ceintures montagneuses, et est particulièrement susceptible de se trouver dans des régions plus nordiques. Campbell et coll. (2001) ont indiqué les nombres les plus élevés de ce bruant dans l'écoprovince Montagnes boréales du nord; c'est aussi dans cette écoprovince que les dénombrements par point de l'Atlas indiquent que l'espèce est la plus courante et qu'ont été effectués 60 % des relevés de l'Atlas. Le Bruant à couronne dorée est plus abondant à des altitudes qui englobent la transition entre la forêt et la toundra alpine (de 1 250 à 2 000 m). Cette tranche de 750 m reflète des variations de l'altitude de la limite des arbres aussi bien locales (p. ex., en raison de l'aspect et de l'épaisseur de la neige) que générales (accroissement de l'ouest à l'est et déclin du sud au nord dû au climat).

Le Bruant à couronne dorée niche près de la limite forestière de parcs subalpins, de prés alpins, de lisières de forêts et de couloirs d'avalanche. L'espèce est la plus abondante dans la zone biogéoclimatique de l'épicéa, du saule et du bouleau, mais elle est aussi présente dans les zones biogéoclimatiques subalpines du sapin et de l'épinette d'Engelmann et boréale alpine à fétuque de l'Altaï, qui ensemble offrent 85 % des relevés de l'Atlas. Les nids sont construits sur le sol sous un dense couvert, tel qu'une « forêt de lutins »; si la neige perdure, les nids sont construits dans une végétation ligneuse juste au-dessus de la surface de la neige. Il privilégie les couverts d'arbustes de petite taille (à feuilles caduques) et de conifères nains à proximité d'ouvertures herbeuses et de points d'eau (ruisseaux, étangs).

Conservation et recommandations Les données sont rares pour cette espèce, mais les données disponibles ne démontrent aucune préoccupation de conservation : les données du Recensement des oiseaux de Noël indiquent une augmentation à long terme et la dépendance de l'espèce sur les habitats s'étendant à la limite des arbres en fait une espèce assez hardie contre les effets à long terme des changements climatiques.

J. M. Ryder

Citation recommandée: Ryder, J.M. 2015. Bruant à couronne dorée dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=GCSP&lang=fr [03 juin 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley