Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Goéland à ailes grises, Ian Routley
Photo © Ian Routley

Photo: Ian Routley
Indices de nidification - Goéland à ailes grises
Indices de nidification
Probability of observation - Goéland à ailes grises
Probabilité d'observation
Élévation - Goéland à ailes grises
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Goéland à ailes grises
Larus glaucescens

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 887 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
5
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
87 15 110 108
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 0.736 (-2.61 - 3.86)Medium
Canada1970 - 2012 0.736 (-2.61 - 3.86)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
      0.43
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
    0.55  
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
      0.18

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
   0.68
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.23  
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition Le Goéland à ailes grises est un grand goéland à tête blanche endémique dans le littoral nord-ouest de l'Amérique du Nord. Il s'agit d'un résident à l'année, et il est répandu et courant depuis la mer de Béring jusqu'au fleuve Columbia dans le nord de l'Oregon; certains hivernent au sud jusqu'à la Basse-Californie. Chez les adultes, la tête, la gorge, la poitrine et la queue sont blanches, et le corps et le bout des ailes sont d'un gris pâle et uniforme. Ces goélands font partie du paysage dans de nombreuses villes côtières le long du littoral nord-est du Pacifique. Le Goéland à ailes grises s'hybride avec le Goéland d'Audubon et le Goéland argenté, mais aussi avec le Goéland bourgmestre (L. hyperboreus) dans le nord de la Colombie-Britannique (Williamson et coll. 1963, Merilees 1974, Bell 1996). Les hybrides ainsi créés ont une apparence assez variable et peuvent être difficiles à identifier.

Répartition, abondance et habitat Le Goéland à ailes grises est un oiseau nicheur répandu tout le long du littoral de la Colombie-Britannique. Le Goéland à ailes grises en nidification ne se trouve généralement pas dans la région intérieure, sauf à un endroit dans l'écoprovince de l'Intérieur sud, sur l'île Grant (île Whiskey) dans le lac Okanagan, où quelques couples de Goélands à ailes grises nichent chaque année au moins depuis 2003 (Cecile 2015). Par rapport aux renseignements publiés dans The Birds of British Columbia en 1990, l'Atlas ne révèle aucun changement majeur dans la répartition de l'espèce.

Cette espèce de goéland niche seule et en petites ou en grandes colonies sur des îles situées au large. Le modèle de probabilité d'observation correspond bien à sa répartition, ce qui indique que les littoraux rocheux avec ses nombreux îlots et pointes sont les aires de nidification les plus importantes. Approximativement 75 colonies ont été recensées pendant l'Atlas, dont 11 étaient composées de plus de 30 nids actifs. Les deux colonies les plus importantes se situent dans le détroit de Géorgie : l'île Mandarte comptait 1 892 nids en 2009 et l'île Mitlenatch comptait 1 152 nids en 2010 (Blight 2014); la troisième colonie d'importance est située dans le nord du littoral, sur l'île Dundas, où 400 nids ont été dénombrés en 2010. Certaines colonies insulaires occupées par les Goélands à ailes grises sont isolées et difficiles d'accès, particulièrement celles situées au centre du littoral et à proximité de l'archipel Haidai Gwaii; ainsi, ce ne sont pas toutes les colonies qui ont été recensées pendant les travaux de l'Atlas.

Le Goéland à ailes grises choisit habituellement des sites naturels pour nicher, mais dans certaines régions comme dans le sud-est de l'île de Vancouver et dans le delta du Fraser, il a commencé à nicher sur des brise-lames et sur le toit des bâtiments en bord de mer. Le Goéland à ailes grises, une espèce vivant habituellement dans les eaux côtières, se retrouve dans presque tous les types de milieux du littoral de la Colombie-Britannique, tant dans les eaux pélagiques que sur les plages, dans les littoraux rocheux, dans les vasières, les estuaires et les deltas de rivières et de ruisseaux.

Conservation et recommandations D'après un examen des données de nidification antérieures, le nombre de Goélands à ailes grises nichant au sud du détroit de Géorgie a atteint son point culminant durant les années 1980 et connaît une baisse constante depuis (Blight et coll. 2015). Les données du relevé d'hiver provenant de plusieurs programmes de surveillance dans la mer des Salish indiquent également des baisses continues à long terme (Crewe et coll. 2012, Anderson et coll. 2009, Bower 2009). Les études ont révélé qu'il y avait une diminution importante de la taille des oeufs et de la grosseur des nichées chez les Goélands à ailes grises, ce qui pourrait indiquer un changement dans la disponibilité des proies marines de qualité (Blight 2011). Cette baisse pourrait également être liée à une augmentation des perturbations et de la prédation créée par l'augmentation du nombre de Pygargues à tête blanche, aux effets sur l'habitat ou à d'autres facteurs. De nombreuses colonies de nidification de Goélands à ailes grises en Colombie-Britannique se trouvent dans des aires protégées (p. ex., la Réserve écologique de l'île Mitlenatch).

Remerciements Mme Louise Blight a généreusement fourni des données sur les colonies, des documents de référence supplémentaires et a examiné l'ébauche de la présente description.

Karen L. Barry

Citation recommandée: Barry, K.L. 2015. Goéland à ailes grises dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=GWGU&lang=fr [28 mai 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley