Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Colin de Virginie, Brent Wellander
Photo © Brent Wellander

Photo: Brent Wellander
Indices de nidification - Colin de Virginie
Indices de nidification

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Colin de Virginie
Colinus virginianus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
537 - 537 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
N/A
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
0 0 1 0
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1970 - 2012 -23.1 (-28.0 - -18.5)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
       
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
       

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
    
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition La majorité des observateurs d'oiseaux de la Colombie-Britannique seraient surpris d'apercevoir cette caille amicale puisqu'elle est essentiellement une espèce non migratrice et son territoire indigène s'étend dans le sud-est de l'Amérique du Nord, ce qui est bien à l'est de la ligne continentale de partage des eaux. Ce bel oiseau porte un plumage à dos brun et bronze, à corps marron tacheté de points blancs et à gorge, front et strie sourcilière blanche porte aussi une petite crête. Cette espèce est l'un des gibiers à plumes les plus économiquement précieuses de l'Amérique du Nord et a été introduite dans de nombreux pays autour du monde, normalement avec succès (Brennan et coll. 2014). En Amérique du Nord, les introductions locales dans les états du Washington et de l'Idaho permettent la possibilité très rare d'observer l'oiseau dans l'extrême sud de la Colombie-Britannique.

Répartition, abondance et habitat Le Colin de Virginie n'a été enregistré que dans un carré de 10 km durant la période de l'Atlas, dans la vallée de Creston dans l'ouest de la région Kootenay en 2008, 2011 et 2012. Une compagnie de deux mâles et de dix femelles a été observée en 2011, et deux mâles et sept femelles en 2012. Aucun oisillon n'a été enregistré au cours des dernières décennies en Colombie-Britannique. On ne sait pas très bien si ces oiseaux proviennent de lâchers locaux ou de l'immigration du sud.

Des tentatives d'introduction du Colin de Virginie pour la chasse ou à des fins esthétiques ont eu lieu dans le sud de la Colombie-Britannique, au début des années 1900 et jusque dans les années 1970 (Campbell et coll. 1990); aucune de ces tentatives n'a porté fruit à long terme. On sait que l'espèce s'est reproduite à trois endroits dans le sud de la Colombie-Britannique, dans les années 1980, y compris dans la vallée de Creston (Campbell et coll. 1990), à la suite d'immigrations soupçonnées en provenance de l'Idaho.

La population source la plus proche de la vallée de Creston se trouve probablement dans le nord de l'Idaho, où le Colin de Virginie a été introduit dans les années 1880 dans des régions agricoles de la Boise Valley, et où on soupçonne maintenant qu'il est un oiseau nicheur rare, don't on sait qu'il passe l'hiver dans l'enclave du nord de l'Idaho (Idahobirds 2013). Dans son aire, le Colin de Virginie peut être observé toute l'année dans les habitats du premier stade de succession, des champs agricoles, des zones boisées ouvertes, en bordure de route et aux lisières de forêts (Brennan et coll. 2014).

Conservation et recommandations En tant qu'une espèce introduite en Colombie-Britannique, le colin de Virginie est considéré comme une espèce exotique et n'est pas une préoccupation de gestion. Les populations indigènes sont à risque de disparaître du Canada (Cadman et coll. 2007) et cette espèce est considérée comme menacée au Canada par le COSEPAC en raison de grands déclins dans le sud de l'Ontario probablement causés par la perte d'habitats de plaines et de la gestion des terres agricoles, mais elle est toujours chassée par millions aux États-Unis. Les populations à l'extrémité nord de son territoire, et peut-être aussi les introductions précédentes en Colombie-Britannique sont régulièrement décimées par les hivers rigoureux.

Christopher Di Corrado

Citation recommandée: Di Corrado, C. 2015. Colin de Virginie dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=NOBO&lang=fr [07 déc. 2021]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley