Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Phalarope à bec étroit, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Phalarope à bec étroit
Indices de nidification

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Phalarope à bec étroit
Phalaropus lobatus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 1317 m
Statut de conserv.:
BCRISC: Blue
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
1 3 5 2
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1998 - 2012 -3.38 (-12.0 - 10.8)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.4      
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.4      
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
       

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
    
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.4  

Caractéristiques et aire de répartition Le phalarope à bec étroit est un oiseau de rivage intéressant puisqu'il vit comme un oiseau de mer pélagique pendant jusqu'à neuf mois par année. Il est le plus petit phalarope et, comme chez les autres espèces de phalaropes, les femelles polyandres à plumage vif s'affrontent de façon féroce pour les mâles qui, à leur tour, fournissent tous les soins parentaux. Lorsqu'ils se nourrissent, les phalaropes à bec étroit tourent de façon irrégulière afin de mélanger leur nourriture pour ensuite lever celle-ci hors de la surface de l'eau (Rubega et coll. 2000). Malheureusement pour la majorité des observateurs d'oiseaux de l'Amérique du Nord, la majorité de ces caractéristiques intéressantes ne peuvent être observées. Sa répartition de reproduction est circumpolaire et la majorité des oiseaux de l'Amérique du Nord font leurs nids dans l'arrière-pays arctique et de la taïga dans l'ensemble du Grand Nord loin de la majorité des peuplements humains et passent les mois hors de la saison de reproduction en pleine mer, surtout au large de la côte ouest de l'Amérique du Sud.

Répartition, abondance et habitat Le Phalarope à bec étroit atteint l'extrémité sud de son aire de reproduction dans l'écoprovince Montagnes boréales du nord de la Colombie-Britannique. La principale grappe des relevés de l'Atlas provenait du triangle Haines dans le bassin de la Tatshenshini de l'extrême nord-ouest de la Colombie-Britannique, dans la même région que les seuls sites de nidification antérieurement confirmés en Colombie-Britannique (Campbell et coll. 1990). Les relevés de l'Atlas ont confirmé une reproduction plus à l'est, où de jeunes à l'envol accompagnés d'adultes ont été observés sur un petit lac de la Tuya Range de la chaîne des Cassiars, ce qui pourrait représenter le relevé de reproduction le plus au sud de la province, et ont enregistré des adultes dans un habitat de reproduction potentiellement convenable dans les parcs provinciaux sauvages de Tatlatui et de Spatzizi Plateau. Comme de nombreux autres oiseaux de rivage qui terminent leur migration vers le nord en mai ou en juin et commencent leur migration vers le sud en juin ou juillet, il est possible de rencontrer ce phalarope partout dans la province durant les mois du printemps et de l'été, mais ces derniers relevés le long de la frontière nord de l'écoprovince Intérieur subboréal constituent une plausible limite méridionale de son aire de reproduction.

Le Phalarope à bec étroit niche dans des massifs subalpins humides de carex (Carex) et de saule (Salix) près de petits plans d'eau. Les efforts de relevés de l'Atlas dans la toundra alpine et dans les prairies humides de haute altitude du centre et du nord de la Colombie-Britannique ont été limités. Il existe un vaste habitat de reproduction, possiblement convenable pour le Phalarope à bec étroit dans cette aire, et par conséquent, l'oiseau pourrait être plus répandu que ne le laissent à penser les relevés de l'Atlas dispersés et épars.

Conservation et recommandations Il figure sur la liste bleue de la Colombie-Britannique en raison de sa faible population et de son petit territoire de reproduction local. Ailleurs, il existe quelques préoccupations de conservation. Autour du monde, certaines populations sont en déclin (BirdLife International 2015) et un site d'arrêt de vol des Maritimes qui a été l'hôte de 2 millions de phalaropes dans les années 1970 et 1980 n'héberge plus l'espèce : les raisons de ce phénomène ne sont pas claires, quoiqu'un déclin dans la population locale a été observé (Brown et coll. 2010).

Christopher Di Corrado

Citation recommandée: Di Corrado, C. 2015. Phalarope à bec étroit dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=RNPL&lang=fr [28 sept. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley