Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Gélinotte huppée, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Gélinotte huppée
Indices de nidification
Probability of observation - Gélinotte huppée
Probabilité d'observation
Élévation - Gélinotte huppée
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Gélinotte huppée
Bonasa umbellus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
5 - 1697 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
426 260 719 486
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 0.147 (-2.95 - 2.86)Medium
Canada1973 - 2012 0.079 (-1.81 - 1.83)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.110.08 0.090.11 0.11
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.110.04 0.090.18 0.1
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.080.13 0.09  0.08

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.08 0.07
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.10.090.07
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.09 0.1 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.060.070.180.12

Caractéristiques et aire de répartition La Gélinotte huppée est un gibier à plumes de taille moyenne discret, bien que les mâles deviennent plus visibles pendant la saison de reproduction en raison de leur comportement de tambourinage spectaculaire. Cette parade territoriale et nuptiale consiste en ce que le mâle se tient debout sur une structure qui procure une bonne résonnance sonore (habituellement une vieille souche), dresse sa crête et sa « huppe » noire sur les épaules et bat des ailes (lentement d'abord, puis très rapidement jusqu'à atteindre le crescendo) pour produire un son de tambour. La Gélinotte huppée se trouve uniquement en Amérique du Nord, où elle réside dans toute la région de la forêt boréale et dans certaines chaînes de collines boisées plus au sud (Rusch et coll. 2000).

Répartition, abondance et habitat La Gélinotte huppée est fortement répandu dans un habitat propice dans toute la province, sauf sur Haida Gwaii et d'autres îles au large de la côte nord de la Colombie-Britannique. Cette aire de répartition a eu peu de changement depuis la publication de The Birds of British Columbia en 1990; cependant, on a découvert une nidification confirmée plus étendue dans le nord-ouest de la province et le long du cours supérieur du fleuve Fraser. Elle peut être plus répandue dans des régions de la côte nord et centrale de la Colombie-Britannique continentale que ne le donne à penser la couverture du relevé de l'Atlas relativement restreinte, et peut avoir lieu sur certaines îles au large de la côte nord qui sont proches du continent.

Les valeurs élevées de probabilité d'observation étaient les plus nombreuses sur les plateaux des écoprovinces Intérieur subboréal et Intérieur centre; les dénombrements par point ont confirmé que cette région abrite également la plus forte abondance et, partant, le gros de la population de la Colombie-Britannique. D'autres régions importantes mises en évidence par le modèle Pobs et les données sur l'abondance étaient le nord de l'île de Vancouver, les bassins hydrographiques des rivières Columbia, Kootenay, Peace et Stikine et le plateau Liard. On a trouvé la Gélinotte huppée dans une vaste aire de répartition en altitude, mais elle était plus abondante entre 750 et 1 250 m.

Dans toute l'Amérique du Nord, la Gélinotte huppée se trouve le plus communément dans des forêts aux premiers stades pionniers qui sont dominées par des essences de trembles et de peupliers (Populus) (Rusch et coll. 2000). Par conséquent, elle était assez commune dans plusieurs zones biogéoclimatiques où ces essences sont communes, mais son abondance était la plus forte dans la zone biogéoclimatique sub-boréale à pin et épinette dans l'écoprovince Intérieur centre. Dans toute la province, la Gélinotte huppée niche sur le sol dans des habitats boisés, habituellement avec une composante de feuillus, et habituellement près d'eau. On trouve les nids en Colombie-Britannique principalement au pied de ces arbres, sous des buissons, des arbrisseaux ou des fougères, et sous des troncs tombés auprès de ceux-ci (Campbell et coll. 1990).

Conservation et recommandations La Gélinotte huppée n'est pas en péril en Colombie-Britannique, et on considère qu'elle est en sûreté dans l'ensemble de son aire de répartition (ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique 2014). On attribue à la Colombie-Britannique une faible responsabilité pour sa conservation, bien qu'une estimation récente donne à penser que la province héberge environ 28 % (un peu plus de 5 millions d'oiseaux) de la population mondiale (Comité scientifique de Partenaires d'envol 2013). Il s'agit du gibier à plumes des hautes terres don?t la chasse populaire et la plus abondante en Colombie-Britannique et il représente de 50 à 60 % de la récolte annuelle de gibier à plumes des hautes terres; au cours des 10 dernières années, les récoltes annuelles se sont situées dans une fourchette de 65 000 à 123 000 oiseaux (FLNRO 2014). La perte permanente de forêts riveraines à cause du développement immobilier est probablement la principale préoccupation pour cette espèce; l'inondation par de grands projets hydroélectriques peut également causer des pertes d'habitats riverains propices jusqu'à ce qu'un nouveau corridor riverain se développe.

Myke Chutter

Citation recommandée: Chutter, M. 2015. Gélinotte huppée dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=RUGR&lang=fr [02 avr. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley