Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Tétras du Canada, Jess Findlay
Photo © Jess Findlay

Photo: Jess Findlay
Indices de nidification - Tétras du Canada
Indices de nidification
Probability of observation - Tétras du Canada
Probabilité d'observation
Élévation - Tétras du Canada
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Tétras du Canada
Falcipennis canadensis

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
293 - 1738 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
226 35 165 30
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1970 - 2012 6.7 (0.132 - 15.9)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.180.05 0.070.08 0.24
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.180.05 0.07  0.02
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.20.08 0.07  0.24

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.170.12  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.330.030.27
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.06 0.07 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.07 0.04

Caractéristiques et aire de répartition Le Tétras du Canada est un gibier à plumes de taille moyenne trapu qui est considérablement plus petit que le Tétras fuligineux ou le Tétras sombre, avec lesquels il partage souvent des habitats en Colombie-Britannique. C'est l'un des gibiers à plumes les plus silencieux; même la parade territoriale de battements d'ailes du mâle se limite à deux battements secs, contrairement à la parade débordante de la Gélinotte huppée. Il se retrouve uniquement en Amérique du Nord, où il réside dans les forêts de conifères boréales, et son aire s'étend vers le sud jusqu'aux monts Cascade et le nord des montagnes Rocheuses. C'est un spécialiste des forêts de conifères et son régime alimentaire consiste principalement d'aiguilles de pin ou d'épicéa. Le Tétras du Canada a subi de nombreux changements taxinomiques au cours du siècle passé, et sa taxinomie fait toujours l'objet d'un débat. Boag et Schroeder (1992) pensent qu'elle comprend à l'heure actuelle deux espèces distinctes, F. c. canadensis et F. c. franklinii, bien qu'ils reconnaissent qu'auparavant, cette dernière était considérée comme une espèce distincte appelée Tétras de Franklin.

Répartition, abondance et habitat Les deux sous-espèces se reproduisent en Colombie-Britannique. F. c. canadensis occupe les forêts boréales dans le nord, tandis que F. c. franklinii occupe les forêts alpines dans les deux tiers méridionaux de la province (Campbell et coll. 1990). L'Atlas a confirmé que le Tétras du Canada est un nicheur largement réparti dans une grande partie de la Colombie-Britannique, à l'est des montagnes de la chaîne côtière. Il peut avoir été sous-recensé par l'Atlas en raison de son apparence et de sa nature discrète.

Les données de l'Atlas ont montré que la probabilité d'observation était la plus forte dans les écoprovinces Intérieur boréal et subboréal du nord, particulièrement l'est du lac Atlin, et dans une moindre mesure les monts Skeena et Omineca. Le Tétras du Canada occupe une vaste aire de répartition en altitude, et l'on sait qu'il se trouve jusqu'à des altitudes de 2 500 m (Campbell et coll. 1990). En raison de sa nature très discrète, trop peu de données sur le dénombrement par point ont été recueillies pour indiquer des préférences nettes pour une altitude, et l'effort de relevé de l'Atlas à moins de 1 750 m était limité en raison de difficultés d'accès dans de nombreuses régions.

Le Tétras du Canada niche au sol dans des forêts de conifères dans toute son aire de répartition, habituellement (mais pas toujours) avec une composante d'épicéas (Picea sp.). Ceci a été corroboré par la modélisation de la probabilité d'observation de l'Atlas, qui a indiqué que l'on trouve les valeurs de Pobs les plus élevées dans les zones biogéoclimatiques associées à l'épicéa. Les nids en Colombie-Britannique se trouvent pour la plupart à la base de conifères, d'arbrisseaux, de souches ou de poteaux de clôture (Campbell et coll. 1990).

Conservation et recommandations Le Tétras du Canada n'est pas en péril en Colombie-Britannique et il est réputé être sûr dans l'ensemble de son aire de répartition (ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique 2014). Il s'agit du deuxième gibier à plumes le plus chassé par ordre de popularité en Colombie-Britannique, il représente de 25 à 30 % de la récolte annuelle de gibier à plumes des hautes terres a; les récoltes annuelles au cours des 10 dernières années se sont situées dans une fourchette de 32 000 à 58 000 oiseaux (FLNRO 2014).

Il est recommandé d'envisager d'effectuer une recherche génétique pour contribuer à résoudre les problèmes de taxinomie.

Myke Chutter

Citation recommandée: Chutter, M. 2015. Tétras du Canada dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=SPGR&lang=fr [07 août 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley