Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Solitaire de Townsend, John Gordon
Photo © John Gordon

Photo: John Gordon
Indices de nidification - Solitaire de Townsend
Indices de nidification
Probability of observation - Solitaire de Townsend
Probabilité d'observation
Élévation - Solitaire de Townsend
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Solitaire de Townsend
Myadestes townsendi

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 2375 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
5
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
104 140 567 332
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -2.07 (-3.91 - -0.634)Medium
Canada1973 - 2012 -1.56 (-2.88 - -0.239)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.060.01 0.090.07 0.09
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.06  0.01  0.03
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.10.06 0.09  0.08

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.070.010.04 
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
0.080.080.090.07
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.080.130.090.08
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.070.070.10.03

Caractéristiques et aire de répartition Le Solitaire de Townsend est un membre au plumage subtil de la famille des grives qui est fortement associé aux collines et aux montagnes en tant qu'espèce reproductrice. Il est probablement mieux connu pour son chant d'une exquise beauté, qu'il utilise pour défendre son territoire tant en été qu'en hiver. Les territoires de non-reproduction sont établis autour des ressources alimentaires, qui se composent habituellement de petits fruits, particulièrement du genévrier (Juniperus) (Bowen 1997). Son aire de répartition s'étend des cordillères de l'ouest de l'Amérique du Nord, de la Sierra Madre mexicaine jusqu'au nord de la chaîne de Brooks en Alaska. Des relevés récents des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut suggèrent que l'espèce pourrait être plus répartie au nord que ce que l'on croyait à l'origine (Lamont sous presse). Les populations du sud sont des résidents ou effectuent de courtes migrations altitudinales, mais les populations du nord, y compris dans la majeure partie de la Colombie-Britannique, migrent sur de courtes distances pour hiverner, habituellement aux sites de densités élevées de genévriers (Bock 1982).

Répartition, abondance et habitat Le Solitaire de Townsend est plus répandu sur les plateaux et les aires montagneuses du sud de la Colombie-Britannique à l'est des montagnes côtières. Bien que la portée de l'aire de répartition provinciale n'ait pas beaucoup changé depuis la parution de The Birds of British Columbia en 1997, les données de l'Atlas comblent une lacune dans la répartition saisonnière de la reproduction entre le 53e parallèle et le 59e parallèle, où, selon d'anciennes publications, l'aire de répartition était discontinue (Bowen 1997, Campbell et coll. 1997). Bien que la nidification survient probablement dans les 650 km de cette bande de latitudes, la reproduction dans l'Atlas est seulement confirmée dans les contreforts des montagnes Rocheuses et le cours supérieur de la rivière Skeena, entre le 54e parallèle et le 56e parallèle. L'espèce est aussi plus grandement répartie sur l'île de Vancouver et dans la dépression de Géorgie que ce que l'on croyait auparavant.

Le modèle de probabilité d'observation et les données des dénombrements actuels de l'Atlas démontrent que le noyau de la population de la Colombie-Britannique se situe à des altitudes élevées dans l'Intérieur du sud et dans les parties méridionales des écoprovinces des Montagnes intérieures du sud et du Centre intérieur, comme le décrivent approximativement Campbell et coll. (1997). Les données des dénombrements ponctuels de l'Atlas suggèrent des hausses d'abondance en altitude et sont plus élevées au-dessus de 2 000 m, où Campbell et coll. (1997) décrivent que l'espèce se trouve plus souvent entre 500 et 1 800 m, et qu'il s'agit peut-être d'un artéfact de limites d'accès à des altitudes plus élevées.

L'espèce préfère les habitats forestiers de conifères dégagés, particulièrement les peuplements de douglas de Menzies (Pseudotsuga menziesii), de pins ponderosa (Pinus ponderosae), de pins tordus latifoliés (Pinus contorta), don't des tranchants et des brûlis, et de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides) de plusieurs zones biogéoclimatiques. Les nids sont situés sur le sol, souvent dans des aires ouvertes, particulièrement dans des crevasses de pentes de terre verticales (spécialement les tranchées; Campbell et coll. 1997), sous des rochers, des souches, des fronts de falaise avec une végétation en surplomb et d'autres structures d'abri (Sinclair et coll. 2003). Le risque de prédation élevé associé à la nidification sur le sol est atténué par la capacité de couver plusieurs nichées pendant la saison de reproduction (Bowen 1997).

Conservation et recommandations Les résultats du Relevé des oiseaux nicheurs suggèrent une grande baisse d'individus en Colombie-Britannique et au Canada depuis les années 1970, une tendance qui peut s'accentuer, ainsi qu'une diminution modérée dans l'aire de répartition nord-américaine dans son ensemble (Environnement Canada 2011). Les raisons de ces déclins ne sont pas claires. L'élaboration et la mise à l'essai de ces hypothèses devraient être une priorité.

Peter J.A. Davidson and Myles M. Lamont

Citation recommandée: Davidson, P.J.A. and Lamont, M.M. 2015. Solitaire de Townsend dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=TOSO&lang=fr [22 oct. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley