Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Dindon sauvage, Allistair Fraser
Photo © Allistair Fraser

Photo: Allistair Fraser
Indices de nidification - Dindon sauvage
Indices de nidification
Probability of observation - Dindon sauvage
Probabilité d'observation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Dindon sauvage
Meleagris gallopavo

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
592 - 1035 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
N/A
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
21 9 34 4
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1970 - 2012 19.4 (14.3 - 25.2)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
   0.120.08  
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.08  0.12   

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
    
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
   0.08
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.12   
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition Le Dindon sauvage est le gallinacé le plus lourd du monde, les mâles adultes pouvant atteindre des poids supérieurs à 10 kg. Sa grande taille, ses longues jambes et son long cou, sa tête sans plumes, sa caroncule et sa margeolle le rendent facile à distinguer des autres oiseaux de son aire de répartition. Pendant le jour, le dindon passe la plupart du temps au sol, souvent en grands troupeaux; la nuit, il vole dans les arbres pour y percher. Le Dindon sauvage est endémique au sud-ouest et à l'est de l'Amérique du nord, mais il a été introduit avec succès pour la chasse dans de nombreuses autres parties des États-Unis et du Canada, en Europe et en Nouvelle-Zélande (McRoberts et coll. 2014). Les Dindons sauvages de Colombie-Britannique sont de la sous-espèce M. g. merriami (Campbell et coll. 1990).

Répartition, abondance et habitat À la suite de tentatives faites pour l'introduire en 1910, et de son expansion en Colombie-Britannique à partir de son introduction en 1960 aux États-Unis, dans des États plus au sud, le Dindon sauvage a été en grande partie confiné à la région sud des Kootenays, avec de plus petites populations dans la région de l'Okanagan et dans le sud-est de l'île de Vancouver (Campbell et coll. 1990). Depuis la publication de The Birds of British Columbia, il a étendu son aire de répartition et se trouve aujourd'hui dans toutes les vallées des régions est et ouest du Kootenay et sud-est de l'Okanagan. Bien que collaborateurs de l'Atlas n'aient pas signalé d'observations du sud de l'île de Vancouver et des îles du Golfe, l'existence continue de populations restantes d'introductions passées (et éventuellement récentes) a été corroborée par des observations déclarées aux biologistes provinciaux (Chutter obs. pers.). Une observation de nidification aberrante confirmée dans les basses terres de la rivière de la Paix est sans aucun doute le résultat d'une initiative d'introduction locale par des enthousiastes de la chasse au dindon.

La population de dindons sauvages de Colombie-Britannique était estimée s'élever à 4 000 à 5 000 oiseaux en 2004 (Wahl 2004). Elle a probablement augmenté depuis, et s'est étendue fortement vers le nord dans les Kootenays, et vers l'ouest jusqu'au bord du sud de la vallée de l'Okanagan. On trouvait les plus fortes valeurs de probabilité d'observation dans le principal système de vallées dans le sud des écoprovinces Intérieur nord et Montagnes intérieures du sud. Trop peu de relevés ont émané des dénombrements par point pour indiquer que l'abondance répondait à un quelconque schéma.

Le Dindon sauvage préfère des zones forestières à peuplements adultes. Les habitats de nidification et d'été comprennent des clairières éparpillées, des champs agricoles et des parcours de pâturage. Les dindons nichent sur le sol, souvent au pied d'arbres, dans des zones qui fournissent une forme quelconque de couverture horizontale.

Conservation et recommandations En tant qu'espèce étrangère, le Dindon sauvage n'a pas de désignation de statut provincial. Par suite de plaintes de déprédation agricole et d'une éventuelle concurrence avec des gibiers à plumes indigènes sédentaires, la direction de la faune de la Colombie-Britannique a mis fin à toutes les introductions et translocations sur des terres de la Couronne; cependant, les Dindons sauvages élevés en captivité peuvent toujours être lâchés sur des terres privées pour la chasse ou agricole. Des saisons de chasse ouverte existent dans les régions du Kootenay et de l'Okanagan. La province de Colombie-Britannique devrait continuer de surveiller l'expansion des Dindons sauvages dans la province et envisager une recherche sur l'éventuelle concurrence avec les espèces indigènes.

Myke Chutter

Citation recommandée: Chutter, M. 2015. Dindon sauvage dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=WITU&lang=fr [03 juin 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley