Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Martinet à gorge blanche, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Martinet à gorge blanche
Indices de nidification
Probability of observation - Martinet à gorge blanche
Probabilité d'observation
Élévation - Martinet à gorge blanche
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Martinet à gorge blanche
Aeronautes saxatalis

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
308 - 1259 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
15 21 35 20
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1973 - 2012 -1.47 (-8.16 - 5.53)Low
Canada1973 - 2012 -1.47 (-8.16 - 5.53)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
   0.150.3  
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.220.46 0.15   

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
  0.47 
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
   0.22
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.1   
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.11   

Caractéristiques et aire de répartition Le martinet à gorge blanche est très rapide, créant des tracés dans le ciel clair et bleu des vallées de l'intérieur, fonçant à de hautes vitesses dans les crevasses de nidification des grandes falaises rocheuses. Il est normalement initialement détecté par ses cris forts jacassants et, une fois aperçu, on peut l'identifier à sa gorge blanche et ses ailes repliées vers l'arrière en forme de faucille qui le distingue de l'hirondelle à face blanche à laquelle il tient souvent compagnie. Ce bruant se reproduit dans les vallées plus sèches dans le sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique et vers le sud dans la Sierra Madre mexicaine et il hiverne des déserts du sud-ouest des États-Unis jusque dans le nord de l'Amérique Centrale.

Répartition, abondance et habitat L'aire de nidification du Martinet à gorge blanche s'étend depuis les rivières Chilcotin et Clearwater vers le sud dans les écoprovinces Intérieur centre, Intérieur sud et Montagnes intérieures du sud. Dans ces régions, on le trouve dans les zones biogéoclimatiques de la prairie, du pin ponderosa, du douglas taxifolié de l'intérieur et des cèdres et des pruches de l'intérieur. La distribution déterminée durant le projet de l'Atlas est similaire à celle connue lorsque The Birds of British Columbia a été publié en 1990, à l'exception du fait que l'Atlas documente une expansion de son aire vers le nord jusqu'à la rivière Thompson nord, dans le bassin de drainage de la rivière Clearwater, un site de reproduction dans la vallée de la Slocan, et une aire légèrement plus grande jusqu'à la vallée de la rivière Chilcotin. Les relevés de l'Atlas vont jusqu'à 1 250 m d'altitude, mais la plupart ont été effectués sous les 750 m.

La population provinciale du Martinet à gorge blanche n'est pas connue, bien que selon Richardson (2000), la population reproductrice de la vallée de l'Okanagan (sans aucun doute, une bonne proportion de la population provinciale, comme le laisse apparaître le modèle des probabilités d'observation) serait d'environ 750 oiseaux. L'espèce est relativement nouvelle en Colombie-Britannique; elle a été enregistrée pour la première fois en 1907, au lac Vaseux et s'est répandue vers le nord lentement, mais de façon continue, depuis lors (Cannings et coll. 1987, Campbell et coll. 1990).

Le Martinet à gorge blanche est étroitement lié aux falaises de roches et de limon comportant des crevasses appropriées pour la nidification; il s'alimente en vol au-dessus d'une variété d'habitats près de ces environnements (Ryan and Collins 2000).

Conservation et recommandations Une gamme croissante au cours du siècle dernier a indiqué que l'espèce a été sécurisé, cependant, les récentes baisses pour une suite d'insectivores aériens, y compris cette espèce en Colombie-Britannique, a abouti à Le Martinet à gorge blanche étant placé sur la liste bleue en Colombie-Britannique en 2015. Richardson (2000) a étudié les effets que pourraient avoir les grimpeurs sur la réussite de la reproduction de l'espèce à des sites d'escalade populaires de la vallée de l'Okanagan et n'a observé aucun effet néfaste. Les falaises de reproduction du bruant sont, de par leur nature, sans autres menaces de perte d'habitat.

Richard J. Cannings

Citation recommandée: Cannings, R.J. 2015. Martinet à gorge blanche dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=WTSW&lang=fr [02 juin 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley