Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Crécerelle d'Amérique, Laure Wilson Neish
Photo © Laure Wilson Neish

Photo: Laure Wilson Neish
Indices de nidification - Crécerelle d'Amérique
Indices de nidification
Probability of observation - Crécerelle d'Amérique
Probabilité d'observation
Élévation - Crécerelle d'Amérique
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Crécerelle d'Amérique
Falco sparverius

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
1 - 1397 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
146 201 506 163
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -1.58 (-3.35 - 0.775)Medium
Canada1970 - 2012 -1.55 (-2.23 - -0.678)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.070.03 0.080.06 0.06
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.070.03 0.020.06 0.07
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.070.05 0.08  0.06

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.030.070.06
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.07 0.05
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.08 0.06 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.07 0.040.05

Caractéristiques et aire de répartition La Crécerelle d'Amérique, un faucon aux couleurs vives guère plus grand qu'un Geai de Steller, est peut-être l'oiseau de proie le plus commun d'Amérique du Nord. Le plumage du mâle est un ravissant mélange de tons orangés, rouille, chamois et bleus; celui de la femelle est moins voyant. La Crécerelle d'Amérique se reproduit sur une large bande qui traverse le continent américain, de la lisière nord de la forêt boréale jusqu'en Amérique centrale, et se prolonge sur une bonne partie de l'Amérique du Sud (Smallwood et Bird 2002). La plupart des individus qui nidifient au nord migrent vers la moitié sud de l'Amérique du Nord pour y passer l'hiver.

Répartition, abondance et habitat En Colombie-Britannique, la Crécerelle d'Amérique se retrouve dans le centre-sud intérieur et le nord-est, mais plus rarement dans les régions côtières ou du nord-ouest. Cette distribution n'a pas beaucoup changé depuis la publication de The Birds of British Columbia en 1990.

Le modèle de la probabilité d'observation peaufine le tableau de la distribution, en mettant l'accent sur les vallées d'Okanagan, de Thompson-Nicola et du cours moyen du Fraser, qui sont les régions où il est plus probable de trouver la Crécerelle d'Amérique. Les taux de probabilité d'observation sont moyennement élevés dans les basses terres des rivières Peace, Fort Nelson et Liard ainsi que dans le sillon des Rocheuses du Sud. Les dénombrements ponctuels effectués pour l'Atlas indiquent que l'oiseau est plus courant dans l'écoprovince du sud intérieur et que son abondance décroît progressivement à mesure que la latitude augmente. Les Crécerelles d'Amérique se retrouvent surtout dans les régions de moyenne altitude, soit entre 250 et 1 250 m et dans les zones du pin ponderosa, du pin douglas de l'intérieur et des graminées en touffe.

L'espèce préfère se reproduire à l'intérieur ou à proximité d'habitats herbeux qui offrent une bonne quantité d'invertébrés, comme les criquets, bien qu'elle se nourrisse à l'occasion de petits vertébrés. C'est une espèce secondaire qui niche dans les cavités, préférant nicher dans un trou creusé par un pic ou dans l'anfractuosité d'un rocher ou même d'un immeuble. Elle utilise souvent des nichoirs, particulièrement ceux qui sont situés dans les lieux ayant été fortement modifiés, y compris par l'enlèvement des sites possibles de nidification (c.-à-d. de vieux arbres et des chicots d'arbre).

Conservation et recommandations La Crécerelle d'Amérique est une des nombreuses espèces à aire ouverte qui a vraisemblablement bénéficié du défrichage effectué au 19e siècle et au début du 20e siècle, mais dont la population a baissé lorsque la forêt a de nouveau envahi les terres défrichées. Elle est considérée comme l'oiseau de proie le plus répandu en Amérique du Nord mais les données du Relevé des oiseaux nicheurs montrent d'importants déclins à long terme dans l'ensemble du Canada et de la Colombie-Britannique (Environnement Canada 2014). Les raisons de ce déclin sont mal connues (Environnement Canada 2011), mais il est probable que l'agriculture industrielle plus intensive soit en train de réduire la qualité de l'habitat, y compris les sites de nidification et la disponibilité des proies (Smallwood et Bird 2002), en particulier sur les terrains d'hivernage. Malgré son déclin dans le Nord, cette espèce a maintenu sa population dans l'ensemble de son aire de reproduction en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Brian Starzomski

Citation recommandée: Starzomski, B. 2015. Crécerelle d'Amérique dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=AMKE&lang=fr [28 sept. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley