Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Paruline à poitrine baie, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Paruline à poitrine baie
Indices de nidification
Probability of observation - Paruline à poitrine baie
Probabilité d'observation
Élévation - Paruline à poitrine baie
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Paruline à poitrine baie
Setophaga castanea

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
282 - 818 m
Statut de conserv.:
BCRISC: Red
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
1 0 29 21
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1970 - 2012 -0.067 (-2.1 - 2.09)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
 0.04     
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
 0.09 0.01   
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
       

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.04  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition La paruline à poitrine baie est un magnifique oiseau de la forêt boréale, la limite ouest de son étendue de reproduction atteignant la Colombie-Britannique. Le dos et les ailes du mâle sont striés de gris, de blanc et de noir, son visage est noir et jaune et son capuchon, sa gorge et ses flancs sont roux-marron. La femelle porte une version moins flamboyante du même plumage avec des couleurs plus atténuées. Les populations de parulines à poitrine baie fluctuent en réponse au nombre de tordeuses des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana), un papillon de nuit d'incursion dont les chenilles fournissent par cycle de la nourriture abondante dans les forêts d'épinettes et de sapins. Puisque l'habitat de la paruline à poitrine baie est souvent loin des centres de population humaine, elle est l'une des parulines du Canada les moins connues. Elles migrent sur de longues distances, hivernant en Amérique Centrale et dans le nord de l'Amérique du Sud (Venier et coll. 2011).

Répartition, abondance et habitat Le centre de répartition de la Paruline à poitrine baie en Colombie-Britannique se trouve le long des rivières Fort Nelson et de la Paix et de leurs affluents au nord-est. Le nombre relativement faible d'observations de l'Atlas en disent un peu plus sur la répartition de la saison de reproduction notée dans l'ouvrage The Birds of British Columbia a été publié en 2001, principalement en comblant certaines lacunes; toutefois, elles ne représentent pas un changement majeur. La Paruline à poitrine baie est un oiseau de la canopée forestière supérieure et a un chant aigu; ainsi même là où il est commun, il peut être difficile de le détecter.

Les plus grandes probabilités d'observation se situent le long des rivières Fort Nelson et Liard, de leurs affluents et des basses terres environnantes dans l'écoprovince Plaines de la Taïga, la zone où on a également relevé les plus grandes abondances. La Paruline à poitrine baie est réellement un oiseau de basse altitude en Colombie-Britannique. La plupart des oiseaux de cette espèce se trouvent en dessous de 500 m, et presque entièrement dans la zone biogéoclimatique boréale des épinettes blanche et noire.

En Colombie-Britannique, la Paruline à poitrine baie est plus susceptible de se reproduire dans les forêts boréales composées d'épinettes blanches (Picea glauca) et d'espèces connexes telles que le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides), le bouleau à papier (Betula papyrifera), le peuplier baumier (Populus balsamifera), le saule (Salix), et l'aulne (Alnus) (Campbell et coll. 2001). Ces habitats se trouvent dans les écoprovinces Plaines de la Taïga et Plaines boréales : l'occurrence relevée près du lac Boya dans l'écoprovince Montagnes boréales du nord était aussi dans une forêt mixte.

Conservation et recommandations La paruline à poitrine baie est normalement liée aux populations et aux incursions de tordeuse des bourgeons de l'épinette : lors d'incursions de TBE, les populations de parulines à poitrine baie peuvent décupler (Venier et coll. 2011). Les données du Relevé des oiseaux nicheurs démontrent des déclins dans les populations générales au Canada depuis la fin des années 1980 (Environnement Canada 2011, 2014), probablement causée par la faible abondance récente de populations de tordeuse des bourgeons de l'épinette. Les parulines à poitrine baie prefèrent les forêts matures comme aires de reproduction et d'hivernage, donc les pratiques de foresterie peuvent avoir des effets néfastes sur leur population (Venier et coll. 2011 Environnement Canada 2011).

Brian Starzomski

Citation recommandée: Starzomski, B. 2015. Paruline à poitrine baie dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=BAYW&lang=fr [07 août 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley