Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Pic à dos noir, Alan Burger
Photo © Alan Burger

Photo: Alan Burger
Indices de nidification - Pic à dos noir
Indices de nidification
Probability of observation - Pic à dos noir
Probabilité d'observation
Élévation - Pic à dos noir
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Pic à dos noir
Picoides arcticus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
259 - 1932 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
28 30 151 78
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1970 - 2012 -1.41 (-3.87 - 1.12)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.090.02 0.090.07 0.1
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.090.02    0.07
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.090.08 0.09  0.1

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.05  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
  0.120.08
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.05 0.08 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.110.10.080.07

Caractéristiques et aire de répartition Le Pic à dos noir et le Pic à dos rayé sont les deux seules espèces de pic de l'Amérique du Nord qui portent trois orteils à chaque patte. Le Pic à dos noir niche loin vers le nord, presque aussi loin que son homologue, et occupe une aire de répartition semblable dans toute la forêt boréale, depuis l'Alaska jusqu'à la côte atlantique, à travers les monts Cascades et le nord des montagnes Rocheuses, vers le sud jusqu'à la Sierra Nevada. L'espèce est en grande partie sédentaire dans son aire de répartition, mais des irruptions et des déplacements hivernaux peuvent amener des oiseaux vers le sud jusqu'aux Grands Lacs et le nord des monts Appalaches (Dixon et Saab 2000).

Répartition, abondance et habitat L'aire de répartition du Pic à dos noir est relativement étendue dans l'ensemble des écoprovinces intérieures, mais il est très clairsemé dans les parties septentrionales des montagnes côtières. Les résultats de l'Atlas ont donné une approximation de sa distribution connue lorsque The Birds of British Columbia a été publié, sauf que pendant la période de relevé de l'Atlas, l'aire de répartition s'étendait plus loin à l'ouest et plus loin au nord sur les plateaux intérieurs.

La probabilité d'observer un Pic à dos noir était faible partout, et seulement légèrement plus élevée dans les monts Omineca et le sillon des Montagnes Rocheuses du nord dans les écoprovinces Intérieur subboréal et Montagnes boréales du nord. On a fait trop peu d'observations au moyen des dénombrements par point pour tirer des conclusions fermes, mais l'abondance semblait être la plus élevée dans la tranche d'altitude de 750 à 1 000 mètres, endroit où 48 % de toutes les observations au moyen de données sur l'altitude ont été effectuées.

Les pics à dos noir sont en grande partie associés à des forêts de conifères boréales et de haute altitude qui abritent des Douglas taxifoliés (Pseudotsuga menziesii), des espèces d'épicéa (Picea), des Pruches occidentales (Tsuga heterophylla) et des Sapins subalpins (Abies lasiocarpa), ce don?t rendent compte les valeurs de Pobs les plus élevées dans les zones biogéoclimatiques dominées par l'épicéa. Les brûlés récents envahis par des buprestidés sont considérés comme des habitats essentiels. On a également trouvé des oiseaux autour de lieux ouverts comme les bords d'étangs, les tourbières et les marécages. Campbell et coll. (1990) ont déclaré que tous les nids ont été trouvés dans des conifères vivants ou morts, parmi lesquels des Douglas taxifoliés, des épicéas, des Pruches occidentales, des Mélèzes occidentaux (Larix occidentalis), des Thuyas géants (Thuja plicata) et des pins (espèces Pinus).

Conservation et recommandations La responsabilité du Canada pour l'intendance de conservation mondiale est classée à un niveau très élevé (Environnement Canada 2011), mais la responsabilité de la Colombie-Britannique n'est classée que moyenne par le British Columbia Conservation Data Centre. L'espèce décline peut-être, bien que les données sur la tendance soient difficiles à interpréter en raison des faibles tailles d'échantillon. La lutte contre les incendies et la coupe de récupération après les incendies ont des conséquences défavorables pour l'espèce (Dixon et Saab 2000). Une façon de conserver une partie de l'habitat essentiel consiste peut-être à préserver un pourcentage des peuplements tués par le feu de la coupe de récupération.

Rick Howie

Citation recommandée: Howie, R. 2015. Pic à dos noir dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=BBWO&lang=fr [04 juil. 2022]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley