Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Garrot à oeil d'or, Chris Charlesworth
Photo © Chris Charlesworth

Photo: Chris Charlesworth
Indices de nidification - Garrot à oeil d'or
Indices de nidification
Probability of observation - Garrot à oeil d'or
Probabilité d'observation
Élévation - Garrot à oeil d'or
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Garrot à oeil d'or
Bucephala clangula

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
8 - 2189 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
171 66 147 43
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -0.487 (-3.82 - 3.14)Low
Canada1970 - 2012 0.219 (-1.66 - 1.84)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.070.03 0.10.12 0.19
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.070.33 0.020.53 1.25
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.090.11 0.1  0.09

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.040.12 
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.210.060.18
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.11 0.07 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.22 0.110.08

Caractéristiques et aire de répartition Le Garrot à oeil d'or est l'un des premiers canards plongeurs à arriver dans la zone intérieure au printemps et le dernier à migrer vers le sud à l'automne. Il est souvent considéré comme un signe annonciateur du printemps. Le sifflement distinctif de ses ailes en vol lui a valu le surnom de « siffleur », et il annonce son arrivée dès les premières brèches d'eau libre à la débâcle. Il niche majoritairement dans les régions boisées de l'Amérique du Nord et du nord de l'Eurasie, et il hiverne sur les littoraux et les étendues d'eau douce sur le continent, en Amérique du Nord jusqu'au nord du Mexique (Eadie et coll. 1995). En Colombie-Britannique, il hiverne généralement le long des régions côtières et il se rend aussi au nord que les eaux libres le permettent dans la zone intérieure (Campbell et coll. 1990).

Répartition, abondance et habitat Le Garrot à oeil d'or niche partout en Colombie-Britannique, à l'exception de l'archipel Haida Gwaii, où sa nidification est soupçonnée, mais non confirmée. Il existe peu de données de nidification dans les régions côtières. La nidification de l'espèce sur l'île de Vancouver était encore inconnue lors de la publication de The Birds of British Columbia en 1990, mais elle a été confirmée à deux endroits pendant la période de l'Atlas et elle serait probable à deux autres endroits. Les travaux de l'Atlas montrent qu'en général, le Garrot d'Islande, une espèce similaire, est un oiseau nicheur qui est observé plus souvent dans la zone intérieure, excepté dans les basses terres de la rivière de la Paix et dans la région sud du sillon des Rocheuses. Le modèle de probabilité d'observation confirme que ces deux régions, situées dans les écoprovinces des Plaines boréales et des Montagnes intérieures du sud, sont des endroits où il est plus probable de retrouver le Garrot à oeil d'or.

En Colombie-Britannique, le Garrot à oeil d'or niche sur les bords boisés et matures des lacs, des rivières, des plaines inondables, des bourbiers, des étangs et des ruisseaux (Campbell et coll. 1990). Les lacs avec une faible production de poissons ou sans poisson sont souvent choisis. Le Garrot à oeil d'or fait son nid dans les anciennes cavités de nidification du Grand Pic, les nichoirs ou les cavités naturelles qui se retrouvent souvent dans les peupliers de l'Ouest (Populus trichocarpa) et les douglas verts (Pseudotsuga menziesii) matures. En Colombie-Britannique, tous les nids étaient situés jusqu'à 90 m de l'eau (Campbell et coll. 1990), cependant l'espèce peut nicher jusqu'à 1,3 km d'une étendue d'eau (Eadie et coll. 1995).

Conservation et recommandations Il est probable que l'exploitation forestière commerciale des forêts matures et âgées à proximité des étendues d'eau nuise à la quantité et à la qualité des habitats de nidification du Garrot à oeil d'or. De plus, la récolte de bois de chauffage qui cible les arbres morts encore sur pied qui pourraient contenir de possibles cavités de nidification pourrait également avoir une incidence sur l'habitat de nidification local. Les conséquences de la récente infestation de dendoctrone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae) et la récolte des peuplements matures infectés qui l'a suivie devraient être étudiées en vue de déterminer s'il y a eu des effets négatifs sur les populations locales de Garrots à oeil d'or.

Paul Chytyk and David F. Fraser

Citation recommandée: Chytyk, P. and Fraser, D.F. 2015. Garrot à oeil d'or dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=COGO&lang=fr [10 août 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley