Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Paruline à gorge grise, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Paruline à gorge grise
Indices de nidification
Probability of observation - Paruline à gorge grise
Probabilité d'observation
Élévation - Paruline à gorge grise
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Paruline à gorge grise
Oporornis agilis

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
347 - 1193 m
Statut de conserv.:
BCRISC: Blue
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
1 15 71 52
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1974 - 2012 -0.077 (-5.83 - 6.04)Low
Canada1973 - 2012 -1.0 (-2.79 - 1.24)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
 0.05     
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
 0.03 0.05   
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
       

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.05  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition L'un des pouillots siffleurs les moins connus en Amérique du Nord, la mystérieuse et non commune paruline à gorge grise peut être observée dans son aire de reproduction en suivant le chant fort et sonore du mâle. Cette espèce est l'un des derniers migrateurs à retourner en Colombie-Britannique au printemps, arrivant normalement au cours de la dernière semaine du mois de mai. La paruline à gorge grise se reproduit dans une bande assez étroite du sud de la forêt boréale du nord des Grands Lacs vers l'ouest au nord-est de la Colombie-Britannique. Elle est un migrateur de longue distance, hivernant principalement dans le bassin hydrographique de l'Amazone de l'Amérique du Sud.

Répartition, abondance et habitat En Colombie-Britannique, le Paruline à gorge grise se trouve à l'est des Rocheuses, principalement dans les écoprovinces Plaines boréales et Plaines de la Taïga. Cette tendance générale de répartition est la même que celle connue lorsque The Birds of British Columbia a été publié en 2001, bien que l'Atlas ait indiqué quelques relevés plus à l'ouest, dans l'écoprovince Intérieur subboréal.

L'espèce décrite de diverses façons, très rare ou assez courante (Campbell et coll. 2001, Phinney 1998), a une vaste aire qui se reflète dans les valeurs de la probabilité d'observation pour la zone biogéoclimatique boréale des épinettes blanche et noire où presque tous les relevés ont été effectués. Dans les régions où un habitat propice est courant, dans certaines parties des basses terres des rivières de la Paix et Fort Nelson, l'oiseau peut être observé relativement facilement. Partout ailleurs, l'oiseau est largement dispersé et difficile à trouver. Il est le plus courant dans l'écoprovince Plaines boréales.

En Colombie-Britannique, la Paruline à gorge grise se trouve le plus souvent dans des peuplements de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides). Des épinettes blanches (Picea glauca) ou des peupliers baumiers (Populus balsamifera) épars peuvent à l'occasion être présents. Les peuplements occupés peuvent avoir des âges et des densités de tiges variés, mais la plupart des sites ont une riche strate herbacée qui inclut de l'herbe, et une couche de hauts arbustes épars (Preston et coll. 2007). L'oiseau évite généralement les sites comportant des aulnes (Alnus) dans le sous-bois (Schwarz 2007). Cette preférence d'habitat dans des trembles de hautes terres est uniforme dans toutes les parties ouest de l'aire de la Paruline à gorge grise, mais diffère sensiblement de l'habitat qu'elle utilise plus à l'est, soit des tourbières plantées d'épicéas de basses terres (Picea) et des toundras de pins (Pinus) (Pitocchelli et coll. 2102).

Conservation et recommandations La paruline à gorge grise figure sur la liste bleue de la Colombie-Britannique et est aussi une espèce menacée en vertu de la British Columbia Forest and Range Practices Act. Conformément à cette loi, de nombreux habitats fauniques protégés ont été créés pour l'espèce dans la zone d'approvisionnement forestier de Dawson Creek. Le rang provincial a été réévalué favorablement, de « en péril » à « de préoccupation spéciale », résultant de nouveaux renseignements de l'Atlas (British Columbia Ministry of Environnement 2015). Toutefois, les habitats disponibles sont en déclin puisque les peuplements de trembles matures sont récoltés pour des produits forestiers ou dégagés pour des développements industriels ou agriculturels. Les modèles actuels d'habitats ne sont pas efficaces afin de prédire la répartition de parulines à gorge grise en Colombie-Britannique puisque des renseignements importants concernant les sous-étages sont manquants des inventaires de la couverture forestière et des végétaux (Preston et coll. 2007). Les peuplements occupés en Colombie-Britannique se régénèrent naturellement après des feux de forêt et l'espèce retrouvée en de plus grandes densités dans les peuplements après les incendies que dans les peuplements après la récolte en Alberta (Hobson et Schieck 1999). Il n'est toujours pas clair si les peuplements qui se régénèrent après les techniques de récolte (qui tentent de recréer des événements de perturbations naturelles) fournissent des habitats convenables pour les espèces qui nécessitent des peuplements provenant de feux.

Mark Phinney

Citation recommandée: Phinney, M. 2015. Paruline à gorge grise dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=COWA&lang=fr [10 août 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley