Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Buse rouilleuse, Len Jellicoe
Photo © Len Jellicoe

Photo: Len Jellicoe
Indices de nidification - Buse rouilleuse
Indices de nidification

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Buse rouilleuse
Buteo regalis

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
452 - 452 m
Statut de conserv.:
COSEWIC: Threatened
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
0 0 1 0
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1970 - 2012 0.731 (-2.06 - 3.24)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
       
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
       

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
    
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition La buse rouilleuse se reproduit dans les prairies herbeuses ouvertes, les steppes arbustives et les régions désertiques de l'ouest de l'Amérique du Nord et hiverne dans le sud-ouest aride de l'Amérique du Nord ou dans la Sierra Madre du nord du Mexique. Ce butéo puissant et royal est le plus grand faucon nord-américain. Sa grande taille, ses ailes larges, son plumage coloré à dessous blancs et à dos et pattes rousses et son unique tracé de vol dièdre sont sûrs de le faire remarquer par tous les observateurs d'oiseaux. En Colombie-Britannique, il est un visiteur d'été très rare. On suppose que la majorité de ces oiseaux soit des migrateurs ayant dépassé les limites des populations du Grand Bassin ou des Prairies (Toochin 2014). De ses proies les plus communes, les espèces de lièvre (Lepus), de chiens de prairie (Cynomys) et de spermophiles (Spermophilus) (Bechard et Schmutz 1995), seuls les spermophiles sont retrouvés en Colombie-Britannique. L'absence d'une base de proies et la rareté des habitats de prairies ouvertes en Colombie-Britannique font en sorte que la province a peu à offrir en tant qu'habitat convenable à la reproduction des buses rouilleuses.

Répartition, abondance et habitat Historiquement, en Colombie-Britannique, la Buse rouilleuse a toujours été un oiseau nicheur rare sur le plateau Thompson de l'écoprovince Intérieur sud, où sa reproduction n'a été confirmée que deux fois (Campbell et coll. 1990; Toochin 2014). Le seul relevé de l'Atlas a été effectué sur le côté ouest du plateau Thompson, en 2010. Il y a eu d'autres observations au cours des années de collecte des données de l'Atlas (de 2008 à 2012), mais la plupart de celles-ci ont été faites en dehors de la période de reproduction (Toochin 2014). En 2013, un ou deux oiseaux ont été observés près du lieu d'observation de l'Atlas de 2010 (Baines 2013).

La Buse rouilleuse niche le plus souvent dans des arbres et des arbustes, mais aussi sur des falaises, des structures de services publics et des affleurements rocheux (Bechard et Schmutz 1995). Cette espèce de buse niche également dans des structures de nidification artificielles construites à des fins bien précises dans son aire actuelle et ancienne afin d'accroître le taux de succès de sa reproduction.

Conservation et recommandations La buse rouilleuse est considérée comme une espèce vagabonde en Colombie-Britannique. Elle est une spécialiste naturelle des prairies ouvertes, donc la perte de ce type d'habitat par les changements dans les pratiques agriculturelles et, par une moindre proportion, l'urbanisation ont eu pour résultat un grand déclin des populations de buses rouilleuses dans les Prairies, avec environ 50 % de son territoire historique des pertes dans les Prairies canadiennes (COSEPAC 2008). Les prédictions envers les changements climatiques (p.ex. : Hamann et Wang 2006) sous-entendent une tendance à la hausse des habitats potentiellement convenables dans le sud de la Colombie-Britannique. Les observations dans ou près des prairies devraient être inspectées pour la présence de reproducteurs et tous les cas et toutes les trouvailles de preuves de reproduction devraient être soumis aux répertoires de données de surveillance et sur les espèces menacées pertinentes, comme eBird et le British Columbia Conservation Data Centre.

Christopher Di Corrado

Citation recommandée: Di Corrado, C. 2015. Buse rouilleuse dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=FEHA&lang=fr [10 août 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley