Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Grand-duc d'Amérique, Dusty Veideman
Photo © Dusty Veideman

Photo: Dusty Veideman
Indices de nidification - Grand-duc d'Amérique
Indices de nidification
Probability of observation - Grand-duc d'Amérique
Probabilité d'observation
Élévation - Grand-duc d'Amérique
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Grand-duc d'Amérique
Bubo virginianus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
24 - 1303 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
142 77 234 14
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -1.84 (-5.8 - 1.99)Low
Canada1970 - 2012 -2.3 (-3.68 - -1.09)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.070.08  0.03 0.16
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.07  0.080.13 0.07
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.020.04    1.0

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.07 0.13
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
   0.04
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.07 0.03 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
  0.030.07

Caractéristiques et aire de répartition Le grand-duc d'Amérique est l'une des espèces de hiboux les plus répandues en Colombie-Britannique : les duettos doux de « hooo-hoo-hoo-HOOO-hoo » de paires de hiboux sont communs tard en soirées d'hiver dans la majorité de la province. Il est aussi le hibou se reproduisant en Colombie-Britannique le plus lourd : les femelles peuvent peser plus de 2 kg. Sa grande taille le rend assez facile à reconnaître : le hibou moyen-duc est plus petit et plus élancé, avec des touffes « d'oreilles » se situant plus au centre de sa tête; la chouette lapone est plus grande et son envergure est plus longue, mais elle est plus légère et ne possède pas de touffes. Le grand-duc d'Amérique est une espèce très adaptative retrouvée dans presque tous les habitats terrestres de la forêt boréale de l'Amérique du Nord jusqu'au nord de l'Amérique Centrale, puis dans les hautes altitudes de l'Amérique du Sud jusqu'à la Tierra del Fuego. Toutes les populations sont des résidents, quoique les dispersements sur de longues distances, plus particulièrement de jeunes oiseaux, soient communs.

Répartition, abondance et habitat Le Grand-duc d'Amérique niche à toutes les altitudes situées sous la toundra alpine, dans l'ensemble de la Colombie-Britannique, à l'exception des îles Haida Gwaii. Il n'y a aucune concentration de population évidente si l'on se fond sur le modèle des probabilités d'observation, bien que les écoprovinces Intérieur sud, Plaines boréales, Dépression de Georgia et Intérieur centre affichent les valeurs de Pobs les plus élevées. Il a une preférence plus marquée pour certaines zones biogéoclimatiques plus sèches (pin ponderosa, prairie, douglas taxifolié de la région côtière, douglas taxifolié de l'intérieur) si l'on se fonde sur les valeurs de Pobs. Cela reflète probablement la preférence du Grand-duc d'Amérique pour des habitats de boisements ouverts (Artuso et coll. 2014).

Il ne semble pas y avoir un changement important de son aire depuis que l'ouvrage The Birds of British Columbia a été publié en 1990. Le Grand-duc d'Amérique n'est pas très bien surveillé en raison de ses habitats nocturnes. Les données du Relevé canadien des oiseaux nicheurs montrent peu de changements en ce qui a trait à sa population au cours des 40 dernières années, mais ces données ont un faible taux de fiabilité. Cette espèce a une longue durée de vie et de nombreux couples ne se reproduisent pas les années où les populations de proies sont faibles, principalement celles de leur proie principale, le lièvre d'Amérique (Lepus americanus) et il est difficile de la détecter durant ces périodes.

Comme tous les hiboux, le Grand-duc d'Amérique ne construit pas son propre nid. En Colombie-Britannique, il utilise principalement d'anciens nids de vieux bois construits par des corbeaux et des grands corbeaux, des faucons de plus grande taille, des grands hérons et d'autres oiseaux de plus grande taille; les nids se trouvent soit dans des arbres, sur les corniches de falaises ou sur des structures construites par l'homme, telles que des ponts.

Conservation et recommandations Le grand-duc d'Amérique est assez commun et très adaptatif pour un grand rapace, se reproduisant souvent dans des habitats suburbains ou même urbains et donc, il n'existe aucune préoccupation de conservation pour cette espèce. La surveillance continue par des études sur les hiboux nocturnes et les projets de l'Atlas sera importante afin de suivre le statut des populations et déterminer si et où des préoccupations de conservations sont nécessaires pour ce hibou commun.

Richard J. Cannings

Citation recommandée: Cannings, R.J. 2015. Grand-duc d'Amérique dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=GHOW&lang=fr [24 févr. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley