Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Harelde kakawi, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Harelde kakawi
Indices de nidification

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Harelde kakawi
Clangula hyemalis

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
1090 - 1575 m
Statut de conserv.:
BCRISC: Blue
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
0 0 3 3
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Les tendances BBS ne sont pas disponibles pour cette espèce

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.07      
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.07      
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
       

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.09   
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.05  

Caractéristiques et aire de répartition Ce charismatique canard de mer du nord occupe une aire de répartition circumpolaire, nichant dans les régions de toundra et de taïga de l'Amérique du Nord, de l'Europe et de l'Asie et migrant vers des mers et des côtes tempérées et froides durant l'hiver. En Amérique du Nord, le Harelde kakawi niche dans les parties arctiques et subarctiques du continent, mais est bien connu des observateurs d'oiseaux sur son territoire d'hivernage le long des côtes nord du Pacifique et de l'Atlantique et sur les Grands Lacs. Le Harelde kakawi peut plonger jusqu'à 60 m plus profondément que tout autre canard et est unique parmi les espèces de sauvagine, puisqu'il change de plumage trois fois par année (plumage de base, complémentaire et nuptial), ce qui signifie que son apparence change presque constamment entre le printemps et l'automne (Robertson et Savard 2002).

Répartition, abondance et habitat Le Harelde kakawi niche rarement en Colombie-Britannique. Seulement trois mentions de nidification sont confirmées dans l'écoprovince des Montagnes boréales du nord, soit deux sur le plateau de Stikine-Yukon au lac Blackfly et à Log Cabin (Campbell et coll. 1990) et une au lac Mulvaney situé à l'ouest du plateau Spatsizi dans les montagnes Cassiar (MacLeod et coll. 2007). L'observation de la présence de couples dans des habitats de nidification potentiels en mi-juin à trois différents endroits des Montagnes boréales du nord constitue les seuls indices de reproduction de l'Atlas. Campbell et coll. (1990) présentent de nombreux recensements au nord de la Colombie-Britannique avec un taux similaire d'indices de nidification possible.

Toutes les aires de nidification confirmées en Colombie-Britannique se situent près de lacs subalpins, particulièrement dans des habitats humides, buissonnants et de krummholz (MacLeod et coll. 2007). Il semble probable que l'espèce soit un nicheur occasionnel dans les montagnes et les plateaux du nord de la Colombie-Britannique, mais comme cette aire de répartition et les habitats préférés de cette espèce sont éloignés et inaccessibles, il est très difficile de trouver des indices de nidification.

Conservation et recommandations Plusieurs auteurs (p.ex., Crewe et coll. 2012) signalent des déclins de populations dans les aires d'hivernage de l'Amérique du Nord. En outre, une forte baisse d'individus dans le nord de la mer Baltique en Europe a mené au classement de l'espèce dans la catégorie mondialement Vulnérable (BirdLife International 2015). De plus amples renseignements sur les tendances, la délimitation, les dynamiques et l'écologie des populations sont nécessaires pour les populations arctiques du Canada (Projet conjoint sur les canards de mer en 2015). On encourage les observateurs d'oiseaux dans les régions reculées du nord de la Colombie-Britannique à rechercher des habitats propices entre le milieu et la fin de l'été afin d'obtenir davantage d'indices de nidification de cette espèce et d'autres espèces.

Peter J.A. Davidson

Citation recommandée: Davidson, P.J.A. 2015. Harelde kakawi dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=LTDU&lang=fr [04 juil. 2022]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley