Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Labbe parasite, Cameron Eckert
Photo © Cameron Eckert

Photo: Cameron Eckert
Indices de nidification - Labbe parasite
Indices de nidification

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Labbe parasite
Stercorarius parasiticus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 0 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
5 0 0 0
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Les tendances BBS ne sont pas disponibles pour cette espèce

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
       
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
       

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
    
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition La plupart des ornithologues amateurs de la Colombie-Britannique connaissent cette espèce comme migratrice, et comme chasseur spectaculaire et extrêmement rapide de Sternes et de Mouettes. Agile en vol, grâce à ses ailes qui ressemblent à celles d'un Faucon et à ses longues rectrices centrales, il assure la plupart de sa subsistance par cleptoparasitisme, ce qui consiste à voler des aliments à d'autres oiseaux. Les victimes laissent tomber leur proie ou régurgitent le contenu de leur estomac afin de réduire leur poids et d'accroître leur vitesse et leur agilité. Le Labbe parasite est un nicheur circumpolaire, et la plupart des oiseaux passent l'hiver boréal en mer, dans les tropiques et dans l'hémisphère sud (Wiley et Lee 1999).

Répartition, abondance et habitat En Colombie-Britannique, le Labbe parasite se reproduit exclusivement dans l'extrême nord-ouest de l'écoprovince Montagnes boréales du nord et dans l'écoprovince Montagnes du sud de l'Alaska adjacente. On le soupçonnait de nicher en Colombie-Britannique, sur les rivières Tatshenshini et Alsek dans les années 1980, mais le terrain accidenté et l'inaccessibilité ont retardé la confirmation jusqu'à la période de l'Atlas (Fraser en préparation). On sait que les rivières Alsek et Taku ont des faunes aviaires inhabituelles, qui correspondent davantage à celles de l'Arctique qu'à celles de la région qui les entoure (Johnson et coll. 2008). La population nicheuse de Labbe parasite le long de la rivière Alsek de Colombie-Britannique et de l'Alaska semble être isolée des principaux terrains de reproduction à des altitudes plus élevées. Les oiseaux de la variante foncée sont plus nombreux que ceux de la variante claire dans l'aire de reproduction de la Colombie-Britannique.

L'aire dont on sait qu'elle est utilisée par les Labbes parasites pendant la saison de reproduction relativement petite, et la totalité de la population nicheuse en Colombie-Britannique est probablement inférieure à 50 couples. L'espèce peut être semi-coloniale en Colombie-Britannique; on soupçonnait qu'un banc de gravier comptait sept oiseaux nicheurs, sur un autre on a observé deux couples montrant un comportement laissant soupçonner la reproduction.

L'espèce niche sur des bancs de gravier dans la vaste plaine d'épandage fluviale glacière de la rivière Alsek près de la frontière de l'Alaska. Elle semble compter fortement sur le cleptoparasitage de Sternes arctiques et de Goélands nicheurs dont les nids se trouvent sur des bancs de gravier dans cette région. On a également observé des Labbes dans cette région qui harcèlent d'autres espèces pour de la nourriture, y compris le Grand Corbeau, l'Aigle à tête blanche et la Pie d'Amérique.

Conservation et recommandations Les populations du Labbe parasite, du Goéland cendré et de la Sterne arctique dans cette région sont tributaires du succès de la remontée des saumons dans la rivière Alsek. Les années où le recrutement du saumon est mauvais, les Goélands et les Sternes nicheurs ne réussissent pas à élever leurs oisillons et quittent la région. En outre, les années pendant lesquelles il y a de fortes inondations pendant la saison de nidification peuvent éroder les bancs de gravier, ce qui a pour effet que les nids sont détruits ou que les oisillons sont noyés avant de prendre leur vol. Les années où les inondations sont très importantes, la rivière Alsek peut complètement remplir le fond de la vallée, éliminant ainsi complètement l'habitat de nidification. Le changement climatique fait rapidement fondre les champs de glace de Saint-Élie et contribue probablement à l'augmentation des événements d'inondations.

Les efforts de gestion des saumons, qui comprennent une gestion conjointe entre le Canada, les États-Unis et les Premières Nations locales doivent se poursuivre et être efficaces.

Cette partie de la province est mal inventoriée et il y a au moins quatre espèces qui se nichent à proximité, en Alaska ou au Yukon, qui pourraient nicher dans des habitats propices dans le triangle Haines en Colombie-Britannique : le Bécasseau, la Sterne des Aléoutiennes, l'Alque pâle et le Traquet motteux.

David F. Fraser

Citation recommandée: Fraser, D.F. 2015. Labbe parasite dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=PAJA&lang=fr [24 févr. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley