Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Fuligule à tête rouge, Laure Wilson Neish
Photo © Laure Wilson Neish

Photo: Laure Wilson Neish
Indices de nidification - Fuligule à tête rouge
Indices de nidification
Probability of observation - Fuligule à tête rouge
Probabilité d'observation
Élévation - Fuligule à tête rouge
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Fuligule à tête rouge
Aythya americana

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
329 - 1088 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
29 40 38 10
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -1.45 (-6.95 - 4.03)Low
Canada1970 - 2012 2.66 (0.48 - 4.89)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
   0.330.08  
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.010.17 0.33   

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
  0.5 
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.2 0.01 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
  0.13 

Caractéristiques et aire de répartition Parfois confondu avec le fuligule à dos blanc un peu plus grand, le fuligule à tête rouge est la plus commune des deux espèces reproductrices de la Colombie-Britannique. Bien que les femelles construisent leurs propres nids, elles se distinguent par le fait qu'elles pondent leurs oeufs dans les nids d'autres têtes rouges ou d'autres espèces, surtout ceux de leur proche parent, le fuligule à dos blanc. Restreint à l'Amérique du Nord, le fuligule à dos rouge se reproduit principalement dans des fondrières de prairies et dans les marais du sud-ouest du Canada et de l'ouest des États-Unis et on retrouve aussi des populations isolées éparpillées autre part (Woodin et Michot 2002). Les oiseaux hivernants se concentrent dans les terres humides côtières du golfe du Mexique, mais peuvent être retrouvés dans la majorité de l'ouest de l'Amérique du Nord jusqu'au sud de la Colombie-Britannique.

Répartition, abondance et habitat La reproduction du Fuligule à tête rouge se concentre dans les écoprovinces Intérieur centre, Intérieur sud, Montagnes intérieures du sud et Plaines boréales; plusieurs relevés ayant aussi été effectués dans d'autres régions intérieures. La carte des probabilités d'observation indique un schéma similaire. La reproduction du Fuligule à tête rouge se concentre dans la plage d'altitudes de 500 à 1 500 m. La distribution géographique de sa reproduction et la plage d'altitudes indiquées dans l'Atlas correspondent de près à celles notées dans The Birds of British Columbia, ce qui donne à penser qu'il n'y a eu aucun changement dans sa distribution depuis les années 1980.

Le Fuligule à tête rouge est très souple en ce qui concerne son alimentation, ses méthodes d'alimentation et son habitat (Woodin et Michot 2002). En période de reproduction, il mange des invertébrés aquatiques (principalement des insectes et des escargots) et des tubercules, semences et d'autres parties de plantes aquatiques. Il se nourrit en plongeant, en se suspendant ou en attrapant de la nourriture à la surface, dans un vaste éventail d'habitats aquatiques, généralement de 1 à 3 m de profondeur. Les femelles construisent des nids sur l'eau dans une dense végétation émergente, p. ex., des massettes (Typha latifolia), ou des scirpes (Scirpus), généralement à proximité d'eaux libres plus profondes. Aux alentours de Riske Creek en Colombie-Britannique Savard et coll. (1994) n'ont trouvé aucun indicateur solide de ses preférences en matière d'habitat, excepté le fait que le Fuligule à tête rouge évite les étangs moins profonds.

Conservation et recommandations Avec une grande population répandue, le fuligule à tête rouge n'est pas considéré comme menacé. Bien qu'elle fluctue beaucoup, la population continentale est généralement à plus d'un demi-million d'oiseaux reproducteurs (Woodin et Michot 2002) et est d'en moyenne plus d'un million d'oiseaux depuis 2007 (Comité de la sauvagine du SCF 2013). Son territoire s'est aussi agrandi, comme en Alaska, au cours de cette période (Woodin et Michot 2002). Les données de l'Atlas seront utiles afin de suivre les changements dans l'abondance ou la répartition en Colombie-Britannique de cette espèce apparemment adaptative.

Alan E. Burger

Citation recommandée: Burger, A.E. 2015. Fuligule à tête rouge dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=REDH&lang=fr [27 févr. 2021]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley