Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Bruant des neiges, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Bruant des neiges
Indices de nidification

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Bruant des neiges
Plectrophenax nivalis

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
396 - 1480 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
1 1 3 0
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Les tendances BBS ne sont pas disponibles pour cette espèce

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
       
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
       

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
    
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition Connu par la plupart des observateurs d'oiseaux en Colombie-Britannique comme étant un oiseau qui migre et hiverne dans des habitats ouverts, le Bruant des neiges se reproduit à de hautes altitudes dans les parties septentrionales de la province ainsi que dans les habitats rarement visités par les observateurs d'oiseaux ou les biologistes. Il a une répartition circumpolaire, se reproduit dans la toundra arctique et alpine dans le nord de l'Amérique du Nord, de l'Europe et de la Sibérie, se déplace vers le sud en hiver le long des côtes et dans les habitats de plaines ouvertes dans les régions tempérées du nord (Montgomerie et Lyon 2011). Au Groenland et en Amérique du Nord, le chant des Bruants des neiges nicheurs comporte une variété diversifiée de dialectes propres à un site; tellement en fait que les Inuits du Groenland sont capables de les utiliser pour naviguer entre les caps en cas de brouillard épais (Montgomerie et Lyon 2011).

Répartition, abondance et habitat Les relevés de l'Atlas sont confinés dans l'écoprovince des Montagnes boréales du nord. Quatre des cinq parcelles de 10 km associées à des mentions se trouvent dans le triangle Haines, que l'on accède de la route de Haines par le col Chilkat. Nos connaissances n'ont pas beaucoup changé en ce qui a trait à la répartition de nidification de cette espèce depuis la parution de The Birds of British Columbia en 2001. La nidification confirmée est encore limitée au coin de l'extrême nord-ouest de la province, mais est soupçonnée à de hautes altitudes dans une zone potentiellement vaste du nord de la Colombie-Britannique. Un relief accidenté à haute altitude, un manque d'accès, une arrivée extrêmement précoce des mâles territoriaux, des nids dissimulés dans les crevasses rocheuses et l'habitude des mâles de cesser de chanter une fois couplés, du moins si la femelle est visible, (Montgomerie et Lyon 2011, Campbell et coll. 2001) ont probablement contribué à la faible documentation de cette espèce en tant qu'oiseau nicheur en Colombie-Britannique.

Le Bruant des neiges niche dans les crevasses rocheuses dans la toundra arctique et alpine et dans les champs de blocs (Montgomerie et Lyon 2011, Campbell et Van Der Raay 1985).

Conservation et recommandations La répartition dans le nord et un accès difficile signifient que l'habitat de reproduction est relativement sécuritaire dans la Colombie-Britannique, sauf en ce qui concerne les effets des changements climatiques. Toutefois, dans les quatre dernières décennies, les Recensements des oiseaux de Noël suggèrent des déclins importants de plus de 50 % de cette espèce en Amérique du Nord (Montgomerie et Lyon 2011). L'espèce passe beaucoup de temps dans les habitats agricoles pendant la migration et sur les sites d'hivernage; l'enjeu potentiel de l'accumulation de produits chimiques agricoles devrait faire l'objet d'une enquête. Une analyse plus détaillée des populations d'hivernage devrait être menée afin de déterminer si l'espèce a vraiment décliné ou si elle a délaissé les zones d'hivernage. Enfin, l'incidence des changements liés à la température et à l'habitat associés aux changements climatiques devrait faire l'objet d'une étude.

David F. Fraser

Citation recommandée: Fraser, D.F. 2015. Bruant des neiges dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=SNBU&lang=fr [03 juin 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley