Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Épervier brun, Laure Wilson Neish
Photo © Laure Wilson Neish

Photo: Laure Wilson Neish
Indices de nidification - Épervier brun
Indices de nidification
Probability of observation - Épervier brun
Probabilité d'observation
Élévation - Épervier brun
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Épervier brun
Accipiter striatus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 1595 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
25 33 357 35
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1970 - 2012 1.82 (-0.183 - 3.69)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.080.01 0.070.04 0.04
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.080.03 0.010.03 0.07
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.040.04 0.07  0.05

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.01  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.050.050.08
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.07 0.04 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
  0.060.04

Caractéristiques et aire de répartition L'Épervier brun, ou comme les observateurs d'oiseaux l'appellent, le « Sharpy », est le plus petit épervier de l'Amérique du Nord. Il exhibe en outre le dimorphisme sexuel le plus extrême de tous les rapaces du continent. Les mâles mesurent en moyenne un peu plus de la moitié de la grandeur des femelles (Bildstein et Meyer 2000). L'espèce se reproduit dans la forêt boréale, de la côte du Pacifique à la côte de l'Atlantique, et au sud dans les zones forestières de collines et de chaînes de montagnes jusqu'à la Sierra Madre mexicaine. Il migre sur des distances moyennes à grandes et hiverne dans les basses terres et dans le sud des deux tiers de l'Amérique du Nord jusqu'en Amérique centrale. L'Épervier brun est très discret lors de la nidification; on le voit plus fréquemment lors de sa migration lorsque les individus convergent le long de couloirs traditionnels de migration, qui comprennent, en Colombie-Britannique, les lignes des crêtes des montagnes et les promontoires côtiers.

Répartition, abondance et habitat L'Épervier brun est répandu dans toute la province lors de la saison de nidification, mais il est plutôt difficile de confirmer un indice même probable de reproduction en raison de son comportement discret et de son choix d'habitat plus isolé et moins dérangé. Bien que la répartition n'ait pas changé depuis la parution de The Birds of British Columbia en 1990, l'Atlas a confirmé, peut-être pour la première fois, une reproduction sur l'archipel Haida Gwaii.

L'espèce n'est nullement nombreuse en Colombie-Britannique. Le modèle de probabilité d'observation suggère qu'il est plus susceptible de le voir dans les Plaines boréales et de la taïga et le sillon des montagnes Rocheuses du nord, du plateau intérieur jusqu'au bassin versant de la rivière Liard. Trop peu de données ont été recueillies pour tirer des conclusions sur son abondance.

Cette espèce choisit de vastes étendues de forêts mixtes, de feuillus et de conifères pour y nicher, souvent près d'un plan d'eau et sur une vaste aire d'altitude, se reproduisant à de plus basses altitudes dans les régions côtières que dans l'intérieur de la province (Campbell et coll. 1990). La nidification coïncide souvent avec le pic d'abondance des oiseaux chanteurs, la principale proie de l'Épervier brun (Bildstein et Meyer 2000).

Conservation et recommandations Il n'y a aucune préoccupation en matière de conservation de ce rapace, dont les populations ont rebondi après des déclins causés par l'ingestion de pesticides organochlorés vers le milieu du 20e siècle. Selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs et du Recensement des oiseaux de Noël (Environnement Canada 2011), il aurait également subi de grands accroissements démographiques depuis les années 1970.

Peter J.A. Davidson

Citation recommandée: Davidson, P.J.A. 2015. Épervier brun dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=SSHA&lang=fr [04 juil. 2022]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley