Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Bécassine de Wilson, Jared Hobbs
Photo © Jared Hobbs

Photo: Jared Hobbs
Indices de nidification - Bécassine de Wilson
Indices de nidification
Probability of observation - Bécassine de Wilson
Probabilité d'observation
Élévation - Bécassine de Wilson
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Bécassine de Wilson
Gallinago delicata

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 1710 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
53 338 800 598
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 0.876 (-0.347 - 2.51)High
Canada1970 - 2012 1.05 (0.377 - 1.74)High

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.180.16 0.130.17 0.14
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.170.16 0.160.07 0.16
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.120.2 0.14  0.18

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.110.160.190.07
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.090.120.13
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.16 0.110.19
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.050.210.270.17

Caractéristiques et aire de répartition La bécassine de Wilson est l'un des oiseaux de rivage les plus nombreux, mais son plumage cryptique et son comportement généralement fugace en font un oiseau difficile à apercevoir. Au cours de la saison de reproduction, il effectue un vol territoriel spectaculaire, indiquant sa présence avec un son soufflant assez hantant, effectué par la vibration rapide de ses plumes de queue extérieures lorsqu'elle effectue un plongeon dans les airs. Il se reproduit dans l'ensemble des régions de taïga, boréales, des prairies et montagnes de l'ouest de l'Amérique du Nord, migrant de moyennes à longues distances vers le sud afin d'hiverner dans la moitié sud du continent et de l'Amérique Centrale et dans le nord de l'Amérique du Sud. Toujours associée à des habitats mouillés ou humides, elle est nommée pour son bec, bécassine est un diminutif de bécasse dont le nom est tiré du mot latin « beccum » voulant dire « bec », qui possède des cryptes sensorielles près du bout afin de détecter des proies lorsqu'ils sondent des boues (Mueller 1999).

Répartition, abondance et habitat La Bécassine de Wilson est largement répandue dans le nord et l'intérieur de la Colombie-Britannique, à l'est de la chaîne Cotière, et est répartie de façon plus éparse dans les régions basses côtières. Son aire dans la province n'a pas changé depuis la publication en 1990 de l'ouvrage The Birds of British Columbia; toutefois, les relevés de l'Atlas ont fortement étoffé la distribution connue de la saison de reproduction.

Le modèle des probabilités d'observation indique que les endroits où il est le plus probable de trouver cet oiseau sont sur les plateaux ponctués de zones humides des écoprovinces Intérieur centre et Intérieur subboréal, et dans les basses terres des rivières Fort Nelson et Liard de l'écoprovince Plaines de la Taïga. Toutefois, les données sur l'abondance issues des dénombrements par point indiquent que l'abondance est relativement uniforme dans la plupart des régions, étant légèrement supérieure dans l'Intérieur centre (en particulier dans la zone biogéoclimatique subboréale à pin et épinette) et les Montagnes boréales du nord. Il s'agit d'un schéma similaire à celui noté dans Campbell et coll. (1990), qui estimaient que l'espèce était la plus abondante dans l'intérieur centre et sud, faisant remarquer qu'elle était répandue dans toute la forêt boréale du nord. La Bécassine de Wilson est plus commune entre 500 et 1250 m d'altitude, la plage d'altitudes des plateaux intérieurs des basses terres du nord-est qu'elle privilégie.

La Bécassine a besoin de sols humides ou couverts d'eau pour se nourrir. Elle prefère les habitats de tourbières ouvertes ou légèrement arbustives, de marais ou de prairies humides ou de pâturages inondés couverts de carex (Cyperaceae) et de joncs (Juncaceae), évitant généralement les marais à végétation plus haute et à grosses feuilles. La grande majorité des relevés ont été effectués dans deux zones biogéoclimatiques, subboréale de l'épicéa et boréale des épinettes blanche et noire, qui comprennent toutes deux un habitat convenable abondant.

Conservation et recommandations Les tendances de population pour la bécassine de Wilson sont généralement stables et il n'existe aucune préoccupation de conservation majeure. Il existe toujours des pressions limitées de la chasse, mais beaucoup moins que dans le passé, donc ceci a au plus un effet très local (Environnement Canada 2011).

Peter J. A. Davidson

Citation recommandée: Davidson, P.J.A. 2015. Bécassine de Wilson dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=WISN&lang=fr [10 août 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley