Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Merle d'Amérique, Glenn Dreger
Photo © Glenn Dreger

Photo: Glenn Dreger
Indices de nidification - Merle d'Amérique
Indices de nidification
Probability of observation - Merle d'Amérique
Probabilité d'observation
Élévation - Merle d'Amérique
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Merle d'Amérique
Turdus migratorius

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 2303 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
1502 586 1241 2069
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -0.349 (-0.701 - -0.025)Medium
Canada1970 - 2012 0.103 (-0.128 - 0.32)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.310.37 0.440.48 0.92
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.30.21 0.451.13 0.51
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.370.61 0.44  0.73

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.170.360.291.23
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
0.370.880.20.42
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.560.060.320.22
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.390.280.810.61

Caractéristiques et aire de répartition Le merle d'Amérique est l'un des oiseaux les plus communs en Amérique du Nord et les caractéristiques distinctes de son plumage, de son chant et de sa nature approchable l'en fait l'un des plus bien-aimés aussi. Cet oiseau est la grive vraie la plus grande en Amérique du Nord, avec une étendue recouvrant virtuellement toutes les régions forestières du continent, s'étendant de façon irrégulière au-delà de la limite des arbres dans le Grand Nord. En Colombie-Britannique, l'Atlas a enregistré plus de merles d'Amérique dans plus de superficies de 10 km2 (3 329) que toute autre espèce. Il est un migrateur partiel : la majorité des reproducteurs des régions nordiques voyagent de courtes distances vers des aires d'hivernage plus au sud, mais un grand nombre demeurent dans le sud de la Colombie-Britannique au cours des mois d'hiver. Ceci est surtout le cas dans la vallée du Fraser et le sud de l'île Vancouver (Campbell et coll. 1997), qui représente l'extrémité nord de l'aire d'hivernage normale du merle d'Amérique.

Répartition, abondance et habitat Le Merle d'Amérique est répandu dans toute la Colombie-Britannique, depuis les jardins de banlieue jusqu'à la limite forestière et n'est absent que dans les sommets les plus élevés. Il est réparti de façon plus dense dans les régions méridionales, centrales et du nord-est de la province. Sa distribution est la même depuis la publication de The Birds of British Columbia en 1997, toutefois, en raison de la couverture la plus large de l'Atlas et de la nature visible de l'espèce, de nombreuses petites lacunes au niveau de la répartition ont été corrigées.

Il est quasi certain de trouver le Merle d'Amérique dans la majeure partie de la province, mais on retrouve sa plus grande abondance dans l'écoprovince Dépression de Georgia, comme cela a été noté par Campbell et coll. (1997), puis dans l'écoprovince Côtes et montagnes et ensuite dans l'écoprovince Intérieur subboréal. En conséquence, on le retrouve plus couramment dans les zones biogéoclimatiques du douglas vert côtier et de la pruche de l'Ouest, puis dans la zone subboréale à pin et épinette et la zone subboréale à épinette.

Le Merle d'Amérique utilise tous les habitats à l'exception de ceux à très haute altitude, dès qu'il y a à la fois des zones ouvertes pour s'alimenter et des arbres pour y construire un nid; toutefois, il est plus abondant à une altitude inférieure à 250 m (dans les régions côtières), où son abondance est deux fois supérieure à celle observée à une autre altitude. Sa plus forte abondance dans les régions intérieures se trouve à une altitude située entre 750 et 1 000 m; au-delà de cette altitude, les valeurs diminuent progressivement jusqu'à 2 500 m. Le Merle d'Amérique s'adapte très bien aux habitats modifiés par l'homme et, en réalité, la conversion des forêts, l'urbanisation, et l'agriculture ont créé plus d'habitats pour cette espèce. Malgré les effets négatifs des pesticides et de la pollution comme les métaux lourds dans les zones urbaines et suburbaines, le Merle d'Amérique est de manière générale épanoui lorsqu'il est en étroite association avec les activités humaines (Vanderhoff et coll. 2014).

Conservation et recommandations Les résultats canadiens du Relevé des oiseaux nicheurs démontrent une tendance à long terme stable pour les populations de merle d'Amérique, bien qu'en Colombie-Britannique un déclin important a été observé au cours de cette période. Pour un oiseau si commun, les facteurs contrôlant les tendances des populations ne sont pas bien compris. Il existe des hypothèses que les populations sont limitées par la disponibilité d'aires d'alimentation herbeuses, de sites de reproduction cachés, de sites de perchoirs sûrs et d'accès à des cultures de fruits abondantes en hiver (Vanderhoff et coll. 2014). Les effets négatifs de certains pesticides et polluants ont aussi été démontrés (Vanderhoff et coll. 2014), bien que ceux-ci n'ont apparemment pas été impliqués dans les déclins régionaux.

Brian Starzomski

Citation recommandée: Starzomski, B. 2015. Merle d'Amérique dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=AMRO&lang=fr [14 juil. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley