Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Fuligule à dos blanc, Laure Wilson Neish
Photo © Laure Wilson Neish

Photo: Laure Wilson Neish
Indices de nidification - Fuligule à dos blanc
Indices de nidification

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Fuligule à dos blanc
Aythya valisineria

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
977 - 977 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
19 15 17 2
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1970 - 2012 0.655 (-1.96 - 3.39)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
   0.2   
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
   0.2   

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
    
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.2   
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition Grand et élégant, le fuligule à dos blanc est visible sur les eaux ouvertes, mais est très discret et facilement ignoré lorsqu'il se reproduit dans la végétation épaisse des terres humides. Seulement retrouvé en Amérique du Nord, son aire de reproduction est centrée sur les forêts-parcs à trembles du sud-ouest du Canada, mais il se reproduit aussi dans les régions des fondrières des Prairies et de plus en plus dans les forêts boréales du nord-ouest du Canada et de l'Alaska centrale. La majorité des fuligules à dos blanc hivernant en Californie, mais certains hivernent dans les terres intérieures du sud des États-Unis, dans le bassin hydrographique du Mississippi et dans les régions côtières de l'Atlantique et du Pacifique, comme le sud de la Colombie-Britannique (Campbell et coll. 1990, Mowbray 2002).

Répartition, abondance et habitat L'aire de reproduction du Fuligule à dos blanc en Colombie-Britannique se concentre dans les écoprovinces Intérieur centre, Intérieur sud et Plaines boréales; en plus de quelques autres observations d'individus dans d'autres régions intérieures, en particulier dans le sillon des Rocheuses du Sud. Les données de l'Atlas sur la répartition de la nidification correspondent de près à celles publiées dans The Birds of British Columbia en 1990, à l'exception du fait que les données de l'Atlas indiquent une nidification plus répandue dans les Montagnes intérieures du sud. Il n'y avait pas assez de données pour estimer la probabilité d'observation ou évaluer les distributions de l'abondance et des altitudes; toutefois, lorsque l'on se fonde sur les preuves liées à la reproduction, on constate que l'espèce niche le plus souvent à des altitudes situées entre 500 et 1500 m, comme cela a été relevé par Campbell et coll. (1990).

La plupart des nids du Fuligule à dos blanc sont construits sur l'eau, dans une végétation émergente dense, p. ex., des massettes (Typha latifolia), scirpes (Scirpus) et roseaux (Phragmites), et à la limite de lacs ou de grands étangs permanents ou semi-permanents (Campbell et coll. 1990, Mowbray 2002). Dans Savard et coll. (1994), il a été constaté que les étangs utilisés par le Fuligule à dos blanc près de Riske Creek en Colombie-Britannique ont tendance à être plus grands et plus profonds et qu'ils comportent moins d'arbres avoisinants que les zones humides non utilisées. Le Fuligule à dos blanc est omnivore, se nourrissant d'une grande variété de plantes aquatiques et d'invertébrés qu'il attrape principalement en plongeant de 0,5 à 2 m sous l'eau (Mowbray 2002).

Conservation et recommandations Partout au continent, les populations de fuligules à dos blanc nicheurs changent chaque année. Les nombres d'individus comptés avant 1960 étaient très faibles et préoccupants (Mowbray 2002), mais ont augmenté depuis les années 1960, surtout dans les Prairies canadiennes (Fast et coll. 2011, Comité de la sauvagine du SCF 2013). En raison de sa preférence pour les plans d'eaux plus profonds, mais productifs, les fuligules à dos blancs sont sensibles aux sécheresses et retarderont ou annuleront leur saison de reproduction si les niveaux d'eau sont trop faibles (Mowbray 2002). Dans les terres intérieures de la Colombie-Britannique, l'espèce pourrait donc être affectée par les changements climatiques si les aires de reproduction éprouvent du temps plus chaud et plus sec. Les données de l'Atlas seront donc utiles afin de suivre les tendances futures dans les aires de reproduction principales et enregistrer les changements dans la répartition de reproduction.

Alan E. Burger

Citation recommandée: Burger, A.E. 2015. Fuligule à dos blanc dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=CANV&lang=fr [23 janv. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley