Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Mésange à dos marron, Chris Charlesworth
Photo © Chris Charlesworth

Photo: Chris Charlesworth
Indices de nidification - Mésange à dos marron
Indices de nidification
Probability of observation - Mésange à dos marron
Probabilité d'observation
Élévation - Mésange à dos marron
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Mésange à dos marron
Poecile rufescens

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 1680 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
4
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
340 100 472 482
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -1.79 (-3.42 - -0.164)Medium
Canada1973 - 2012 -2.21 (-4.0 - -0.574)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.07  0.230.13 0.41
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.07   0.52 0.2
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.130.02 0.17  0.31

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
   0.73
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
0.230.340.060.19
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.15 0.050.15
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
   0.04

Caractéristiques et aire de répartition La Mésange à dos marron est la plus petite des mésanges nord-américaines, avec flancs brun-rouille riches et le dos qui le rendent facile à distinguer des autres mésanges sympatriques. Il a également une chanson plus rêches et grinçant qui aide à séparer des autres habitants difficiles à voir des auvents de la forêt tropicale tempérée, comme roitelet à couronne dorée et grimpereau brun. Son aire de répartition mondiale est limitée aux forêts côtières et intérieures plus humides de l'ouest de l'Amérique du Nord, du sud de l'Alaska jusqu'au centre de la Californie et à l'est du centre des montagnes Rocheuses (Dahlsten et coll. 2002). Elle réside dans son aire de répartition, mais certains individus effectuent des déplacements saisonniers à de plus basses altitudes, alors que d'autres individus qui vivent en Colombie-Britannique se dispersent après la nidification à des altitudes plus élevées afin d'exploiter les ressources alimentaires. La Mésange à dos marron a une affinité apparente pour les écosystèmes hypermaritime et habite régulièrement les îles sur la côte extérieure où la Mésange à tête noire sont soit extrêmement rares ou absents. À l'instar d'autres mésanges, elle niche dans des cavités; malgré sa petite taille et son bec délicat, bon nombre des Mésanges à dos marron creusent leur propre cavité pour y installer leur nid au lieu d'utiliser les trous creusés par d'autres espèces (Campbell et coll. 1997).

Répartition, abondance et habitat La Mésange à dos marron est répartie dans deux parties géographiquement séparées de la province : les régions côtières et les vallées adjacentes des montagnes côtières; et les aires de répartition des montagnes intérieures de l'ouest de Kootenay et les zones adjacentes à l'extrémité nord du sillon des montagnes Rocheuses du sud. Ces populations intérieures et côtières sont distinctes sur le plan de la génétique, ce qui est cohérent avec la dispersion intérieure postglaciaire (Pleistocene), et ce, particulièrement depuis peu de temps (Burg et coll. 2006). La répartition côtière demeure relativement inchangée, sauf en ce qui concerne les expansions locales, p. ex., dans les bassins versants des rivières du Haut-Skeena et du sud de Stikine. L'aire de répartition de la population intérieure continue toutefois de s'étendre vers le nord et démontre des changements appréciables depuis la parution de The Birds of British Columbia en 1997.

Le modèle de probabilité d'observation et les dénombrements ponctuels de l'Atlas démontrent clairement que le noyau de la population se situe à de plus basses altitudes (en dessous de 250 m) dans la dépression de Géorgie, dans Haida Gwaii et dans les écoprovinces des Côtes et montagnes du sud, avec une abondance dans la forêt côtière de douglas de Menzies plus élevée que dans la zone biogéoclimatique côtière de la pruche de l'Ouest. La zone biogéoclimatique de l'intérieur du cèdre et de la pruche dans l'écoprovince des Montagnes intérieures du sud abrite le noyau de la population intérieure.

Sur l'île de Vancouver et dans Haida Gwaii, où la Mésange à dos marron est la seule espèce de mésange, les forêts mixtes, de conifères et de feuillus sont utilisées, notamment les peuplements plus secs de douglas de Menzies (Pseudotsuga menziesii), de chênes de Garry (Quercus garryana) et d'arbousiers (Arbutus menziesii); mais sur le continent, où la zone de répartition chevauche celle d'autres mésanges, elle est restreinte aux forêts de conifères plus humides (Campbell et coll. 1997). Les jardins matures de banlieues fournissent également des habitats appropriés de nidification. L'espèce nécessite du bois en décomposition pour creuser des nids dans les conifères et les feuillus, et utilise volontiers les nichoirs.

Conservation et recommandations Alors que la Mésange à dos marron demeure un oiseau commun, la Colombie-Britannique a une responsabilité moyenne de l'espèce (abritant plus de 30 % de la population), et les données du Relevé des oiseaux nicheurs indiquent que les populations en Colombie-Britannique, au Canada et en Amérique du Nord sont en déclin (Environnement Canada 2014). Le programme « Partenaires en plein vol » l'inscrit comme une espèce d'intendance entre les États-Unis et le Canada (Panjabi et coll. 2012). Dans cette optique, des hypothèses de déclin pourraient être élaborées et mises à l'essai. Les pratiques de gestion des arbres municipaux et des forêts qui permettent de conserver les arbres morts ou en décomposition, les chicots et les souches pour les cavités des nids sont encouragées.

Peter J.A. Davidson and Kenneth G. Wright

Citation recommandée: Davidson, P.J.A. and Wright, K.G. 2015. Mésange à dos marron dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=CBCH&lang=fr [10 avr. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley