Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Tétras sombre, Ian Routley
Photo © Ian Routley

Photo: Ian Routley
Indices de nidification - Tétras sombre
Indices de nidification
Probability of observation - Tétras sombre
Probabilité d'observation
Élévation - Tétras sombre
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Tétras sombre
Dendragapus obscurus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
214 - 2138 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
3
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
114 55 105 47
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Les tendances BBS ne sont pas disponibles pour cette espèce

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
   0.110.07  
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
      0.05
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.090.06 0.11   

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
  0.07 
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.260.060.12
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.09 0.11 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.13   

Caractéristiques et aire de répartition Alors que l'on considérait auparavant que le Tétras sombre était le congénère du Tétras fuligineux, les deux taxons ont été combinés pour former le Tétras sombre (Dendragapus obscurus). Les analyses de l'ADN mitochondrial, de même que les différences de comportement et d'habitat, indiquent qu'il est plus facile de les traiter en tant qu'espèces séparées (Barrowclough et coll. 2004). Bien que leur apparence soit très similaire, le Tétras sombre a tendance à être plus petit et plus gris que le Tétras fuligineux. Les mâles présentent de plus une touche de rouge foncé à leur cou et des plumes noires à leur queue. Le Tétras sombre est présent dans la zone située tout juste à l'est de l'aire de répartition du Tétras fuligineux, dans les montagnes intérieures, les plateaux et les bassins de l'ouest de l'Amérique du Nord, du centre du Yukon jusqu'aux collines du sud des montagnes Rocheuses (Zwickell et Bendell 2005).

Répartition, abondance et habitat Bien que le Tétras sombre soit relativement répandu dans la zone intérieure méridionale de la Colombie-Britannique, il est plus éparpillé vers le nord. La limite occidentale de sa répartition chevauche étroitement celle du Tétras fuligineux le long des versants orientaux du sud de la chaîne Côtière et le long des cours supérieurs des grandes rivières, comme Skeena, qui pénètrent les aires montagnardes côtières plus loin dans le nord.

Le modèle de probabilité d'observation démontre qu'il est difficile de trouver cet oiseau. Celui-ci est probablement d'ailleurs sous-recensé, car le hululement profond et faible du Tétras sombre mâle, qu'il fait entendre habituellement tôt au printemps, est difficile à percevoir. Le centre de reproduction semble inchangé depuis la parution de The Birds of British Columbia en 1990 : le sud du 52e parallèle dans l'écoprovince du Sud intérieur, notamment sur le plateau Chilcotin, et en second lieu dans l'écoprovince des Montagnes intérieures du sud, principalement dans la zone biogéoclimatique intérieure du sapin de Douglas et dans la zone biogéoclimatique subalpine du sapin et de l'épinette d'Engelmann. Le Tétras sombre se reproduit à des altitudes plus élevées que le Tétras fuligineux. On l'a observé à de nombreuses reprises dans une aire de 1500 à 2250 m, bien que la reproduction de 500 à 1250 m ne soit pas commune.

Le Tétras sombre occupe divers habitats forestiers de conifères ainsi que des prairies d'armoises (espèce Artemisia) pour la reproduction. Les nids sont placés dans de petites dépressions sur le sol, en ligne avec la végétation sèche. Comme tous les autres tétras, les oisillons quittent le nid très tôt après l'éclosion afin de s'alimenter en famille avec la femelle.

Conservation et recommandations Même si le statut de conservation du Tétras sombre en Colombie-Britannique n'est pas clair, la responsabilité mondiale de la province demeure grande. Bien que les données du Relevé des oiseaux nicheurs suggèrent un déclin possible dans le Grand Bassin (Environnement Canada 2014), elles sont insuffisantes pour établir une tendance explicite. Comme tous les tétras de l'Amérique du Nord, le Tétras sombre est un gibier populaire qui est chassé dans son aire de répartition en Colombie-Britannique. La chasse ne semble toutefois pas poser une grande menace à la persistance de l'espèce (Zwickell et Bendell 2005). Tout comme on l'a fait pour le Tétras fuligineux, une étude approfondie améliorerait notre compréhension de la population provinciale, notamment parce qu'il manque des données propres à l'espèce en raison de leur séparation récente.

Brian Starzomski

Citation recommandée: Starzomski, B. 2015. Tétras sombre dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=DUGR&lang=fr [02 avr. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley