Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Roselin à tête grise, Glenn Bartley
Photo © Glenn Bartley

Photo: Glenn Bartley
Indices de nidification - Roselin à tête grise
Indices de nidification
Probability of observation - Roselin à tête grise
Probabilité d'observation
Élévation - Roselin à tête grise
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Roselin à tête grise
Leucosticte tephrocotis

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
677 - 2337 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
5
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
27 24 77 29
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Les tendances BBS ne sont pas disponibles pour cette espèce

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.14  5.00.14  
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.14      
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.130.18 5.0   

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.16   
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
  0.16 
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition Ce roselin gris, brun et rose est l'un des seuls oiseaux retrouvés dans les rochers, la neige et la glace au nord de la limite des arbres. Il est peut-être l'oiseau se reproduisant dans les plus hautes altitudes en Amérique du Nord. Le roselin à tête grise se reproduit dans des sites rocailleux de montagnes hautes possédant des champs de neige éternelle (Macdougall-Shackleton et coll. 2000). Un résident et un migrateur sur courtes distances, il hiverne dans son aire de reproduction, mais se disperse aussi vers de plus basses altitudes de montagnes.

Répartition, abondance et habitat Le Roselin à tête grise est un oiseau nicheur local que l'on retrouve dans la plupart des régions montagneuses de la Colombie-Britannique où il y a une grande quantité d'habitats alpins et rocheux. Lorsque l'ouvrage The Birds of British Columbia a été publié en 2001, la répartition de la reproduction était mal connue et peu de sites de nidification avaient été trouvés. De manière générale, l'Atlas a relevé une aire similaire à celle citée dans Campbell et coll. (2001), a fortement élargi la distribution de la saison de nidification dans toute la province; ceci était probablement attribuable à l'accroissement de l'effort. Par exemple, l'Atlas a confirmé la reproduction à trois endroits sur l'île de Vancouver dont aucun desquels n'avait été documenté par Campbell et coll. (2001). La plupart de la reproduction se situait à des altitudes de 1 000 à 2 500 m.

Les données de l'Atlas sont limitées en raison de la difficulté d'accéder à des zones alpines éloignées durant la saison de nidification. Les valeurs élevées de probabilité d'observation et d'abondance correspondent à la plus grande concentration des observations de l'Atlas dans les Rocheuses et dans la chaîne Purcell dans l'écoprovince Montagnes intérieures du sud. Le modèle des probabilités d'observation a également mis en évidence les monts Omineca et Skeena dans l'écoprovince Montagnes boréales du nord en tant que région d'importance potentielle. Trop peu de données étaient disponibles pour tirer des conclusions fermes sur son abondance, mais ses preférences d'altitude sont vraisemblablement liées à la limite des neiges, qui augmente depuis la côte jusqu'à l'intérieur et du nord jusqu'au sud (ministère des Forêts et des Pâturages de la Colombie-Britannique 2008).

Il n'y a aucune description quantitative de ses preférences d'habitat, mais de manière générale, il privilégie les affleurements rocheux dans les régions alpines, habituellement à proximité de champs de neige ou de glaciers permanents, comme site de nidification.

Conservation et recommandations Il nous manque des renseignements afin d'effectuer une évaluation fiable des changements dans l'abondance de reproduction de cette espèce depuis 1970 (Environnement Canada 2014), malgré que les données du Recensement des oiseaux de Noël des trois espèces de roselins à tête noire ensemble sous-entendent un grand déclin dans leurs populations (Environnement Canada 2011). Les effets néfastes du changement climatique sur les habitats de champs de neige sont la préoccupation de conservation principale en raison de la dépendance des champs de neige éternelle de cette espèce en tant qu'habitat d'alimentation en été.

Art Martell

Citation recommandée: Martell, A.. 2015. Roselin à tête grise dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=GCRF&lang=fr [02 juin 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley