Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Corneille d'Alaska, Jess Findlay
Photo © Jess Findlay

Photo: Jess Findlay
Indices de nidification - Corneille d'Alaska
Indices de nidification
Probability of observation - Corneille d'Alaska
Probabilité d'observation
Élévation - Corneille d'Alaska
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Corneille d'Alaska
Corvus caurinus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 946 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
2
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
172 54 257 257
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 0.589 (-0.604 - 1.76)Medium
Canada1973 - 2012 0.571 (-0.628 - 1.76)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
   0.07  0.81
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
    0.95  
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
      0.57

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
   0.69
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.87 2.0
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.17  0.45
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
    

Caractéristiques et aire de répartition La Corneille d'Alaska niche le long du nord-est de la côte du Pacifique, du nord de l'État de Washington au sud de l'Alaska, et vit sur le bord de la mer, dans les lisières de forêts et dans des milieux urbains et ruraux (Verbeek et Butler 1999). Bien que les populations de cette corneille soient devenues nombreuses dans les milieux urbains, cette espèce se sent tout aussi à l'aise sur les îles reculées et les plages côtières. Son adaptation aux milieux modifiés par l'humain lui a permis d'étendre son aire de répartition historique dans des régions où la forêt a été défrichée le long des côtes et des rivières.

Répartition, abondance et habitat L'aire de répartition de la Colombie-Britannique de la Corneille d'Alaska comprend toute la zone côtière, y compris les îles situées au large, s'étendant sur plusieurs kilomètres jusque dans les vallées et les fjords côtiers, dont les rivières Fraser, Bella Coola et Skeena, le bassin de la rivière Squamish, l'inlet Bute et le bras Kitimat. Les conclusions de l'Atlas indiquent que sa répartition n'a pas beaucoup changé depuis la parution de The Birds of British Columbia en 1997. Les critères de l'Atlas pour identifier cette espèce et son proche parent, la Corneille d'Amérique, étaient fondés en grande partie sur les différences entre leurs chants. Les zones où il pourrait y avoir un chevauchement dans la répartition sont l'est de la vallée du bas Fraser et le long des rivières Skeena et Nass.

Le modèle de probabilité d'observation met en évidence la forte corrélation entre l'espèce et les bandes riveraines et indique que sa présence est plus probable dans la vallée du bas Fraser, le sud-est et le nord de l'île de Vancouver, certaines parties de la côte centrale et septentrionale ainsi que le sud de Haida Gwaii. Les conclusions de l'Atlas correspondent à celles de The Birds of British Columbia qui indiquent que la présence de cette espèce de corneille est plus courante en dessous de 250 m d'altitude, la plus forte abondance se trouvant dans la dépression de Géorgie.

L'aperçu biologique de la Corneille d'Alaska, résumé par Verbeek et Butler (1999), met en évidence sa grande capacité d'adaptation, qui lui permet de nicher, entre autres, sur des îles dépourvues d'arbres, dans les forêts, les jardins ruraux et les arbres urbains. Elle se nourrit d'oeufs d'oiseaux marins, d'invertébrés intertidaux, d'insectes, de fruits et de restes de nourriture. Dans la majeure partie de son aire de répartition, la Corneille d'Alaska s'alimente sur les plages d'eaux peu profondes, de marée, de rochers, de gravier, de sable et de boue et dans les prés avoisinants ainsi que le long des lisières des forêts. Elle occupe également les zones agricoles et est maintenant très présente dans les villes ou les banlieues. Sur les îles côtières, la corneille niche en couples individuels dans des territoires de nidification exclusifs et se nourrit sur les plages en groupes désorganisés (Butler et coll. 1984). Certaines jeunes corneilles assistant les couples lors la nidification (Verbeek et Butler 1981).

Conservation et recommandations La Corneille d'Alaska est une espèce indigène qui a profité grandement des activités humaines et dont la conservation n'est pas préoccupante. Étant donné que la majeure partie de son aire de répartition mondiale se trouve en Colombie-Britannique, cette dernière assume une grande part de responsabilité de l'espèce. La possibilité d'hybridation avec la Corneille d'Amérique, particulièrement dans les vallées côtières du sud, nécessite une étude plus approfondie (Haring et coll. 2012).

Robert W. Butler

Citation recommandée: Butler, R.W. 2015. Corneille d'Alaska dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=NOCR&lang=fr [27 févr. 2021]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley