Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Sittelle pygmée, Ian Routley
Photo © Ian Routley

Photo: Ian Routley
Indices de nidification - Sittelle pygmée
Indices de nidification
Probability of observation - Sittelle pygmée
Probabilité d'observation
Élévation - Sittelle pygmée
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Sittelle pygmée
Sitta pygmaea

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
302 - 1102 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
7
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
43 7 30 25
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 0.931 (-2.98 - 5.38)Low
Canada1973 - 2012 1.58 (-2.18 - 6.04)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
   0.250.1  
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
       
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
   0.24   

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
  0.09 
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
    
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.21   
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.26   

Caractéristiques et aire de répartition Cette petite sittelle sociale et chantante se distingue facilement des autres sittelles de Colombie-Britannique par sa petite taille, sa couronne gris-brun, son ventre chamois et son gazouillement incessant, qui attire fréquemment l'attention. En hiver, les familles se regroupent souvent en formations plus grandes. Le caractère social de cette sittelle se maintient dans la saison des amours, alors qu'elle élève ses petits en coopération, une caractéristique qu'elle ne partage qu'avec une seule autre espèce de sittelles (Kingery et Ghalambor 2001). Elle est une résidente permanente des régions montagneuses de l'ouest de l'Amérique du Nord, du sud de la Colombie-Britannique au centre du Mexique. Son aire de répartition est étroitement liée à celle du pin ponderosa (Pinus ponderosa) et d'autres espèces similaires, ce qui lui donne un caractère disparate (Kingery et Ghalambor 2001, Campbell et coll. 1997).

Répartition, abondance et habitat La sitelle pygmée réside dans les vallées méridionales plus arides de la Colombie-Britannique. L'Atlas ornithologique a relevé une répartition de l'aire de nidification similaire à celle citée dans The Birds of B.C., laquelle se confine presque entièrement à la zone biogéoclimatique du pin ponderosa dans l'écoprovince de la zone intérieure sud. Aucun relevé de l'Atlas ne cite la présence de ce spécimen dans la partie méridionale du sillon des Rocheuses, bien que Campbell et coll. (1997) aient observé quelques occurrences de nidification saisonnière.

Le modèle de probabilité d'observation révèle que la sittelle pygmée est plus susceptible d'être observée dans les vallées de l'Okanagan et de la Similkameen, les valeurs moyennes correspondant aux vallées du Thompson, de la Nicola, du Fraser et de la Kettle. La répartition restreinte de l'espèce est encore davantage illustrée par le faible nombre d'observations accomplies lors des dénombrements ponctuels, lesquelles proviennent toutes de la zone biogéoclimatique du pin ponderosa et de la zone biogéoclimatique directement attenante du douglas ou des graminées en touffe de l'intérieur.

En Colombie-Britannique, la sittelle pygmée est étroitement associée au pin ponderosa. Elle ne niche que dans des lieux où cet arbre pousse seul ou avec le douglas de Menzies (Pseudotsuga menziesii) et le mélèze occidental (Larix occidentalis). Dans cet habitat, elle a plus souvent été observée à une altitude variant de 300 à 750 m. Au-delà, elle est beaucoup moins abondante, bien que des spécimens aient été observés à 1 370 m d'altitude (Campbellet coll. 1997).

Conservation et recommandations Cette espèce dépend dans une grande mesure des vieux peuplements restants de pin ponderosa. Cet habitat a grandement souffert de l'exploitation forestière, de l'éclosion récente du dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae), ainsi que de la construction domiciliaire locale (Klenner et coll. 2008, Kingery et Ghalambor 2001). La perte de l'habitat peut se poursuivre dans l'avenir en raison des pertes additionnelles attribuables au dendroctone du pin et aux incendies de forêt catastrophiques. Cependant, une augmentation de la zone biogéoclimatique du dendroctone du pin peut contrer de phénomène en raison de conditions plus chaudes et plus sèches (Hamann et Wang, 2006 , Flannigan et van Wagner 1990). On encourage la conservation des forêts comprenant des peuplements matures et vieux de pins ponderosas, ce qui profitera à la sitelle pygmée.

Mike Boyd

Citation recommandée: Boyd, M. 2015. Sittelle pygmée dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=PYNU&lang=fr [02 juin 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley