Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Quiscale rouilleux, Christian Artuso
Photo © Christian Artuso

Photo: Christian Artuso
Indices de nidification - Quiscale rouilleux
Indices de nidification
Probability of observation - Quiscale rouilleux
Probabilité d'observation
Élévation - Quiscale rouilleux
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Quiscale rouilleux
Euphagus carolinus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
241 - 1591 m
Statut de conserv.:
BCRISC: Blue
COSEWIC: Special Concern
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
77 41 111 56
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -8.06 (-12.5 - -3.72)Low
Canada1970 - 2012 -6.31 (-8.65 - -3.79)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.110.03  0.1  
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.110.04 0.03  0.12
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
 0.09     

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.04  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
  0.170.44
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.110.140.08

Caractéristiques et aire de répartition Le quiscale rouilleux est l'un des oiseaux en déclin le plus rapide des espèces oiseaux de l'Amérique du Nord (Avery 2013, Greenberg et Droege 1999). Son aire de reproduction s'étend dans les forêts de conifères nordiques boréales et subboréales de l'Alaska à la côte Atlantique et il hiverne dans l'est de l'Amérique du Nord des Grands Lacs aux plaines côtières du sud. Le mâle reproducteur est un oiseau au plumage noir lisse et poli et les deux sexes ont des yeux jaunes ou pâles à longueur d'année. Son nom provient des pointes de plumes de couleur rouille de son plumage d'hiver (principal). En dépit de son déclin récent, une visite à un marais du nord pourrait quand même vous permettre d'entendre son chant caractéristique des terres humides de quelques notes d'introduction suivies par un son ressemblant au grincement de pentures rouillées.

Répartition, abondance et habitat Le Quiscale rouilleux est largement réparti dans les plateaux vallonnés et les bassins ponctués de zones humides du centre et du nord de la Colombie-Britannique, à l'est de la chaîne Côtière. L'Atlas indique une répartition similaire au nord que celle connue lorsque l'ouvrage The Birds of British Columbia a été publié en 2001; toutefois, il pourrait y avoir eu un retrait des terres hautes du sud et sud-est de la Colombie-Britannique, l'Atlas enregistrant très peu d'observations au sud du 52e parallèle nord.

Le modèle des probabilités d'observation ainsi que les dénombrements par point de l'Atlas donnent à penser que le plateau de la Nechako dans l'écoprovince Intérieur centre, et les chaînes Omineca, Skeena et des Cassiars des écoprovinces Intérieur subboréal et Montagnes boréales du nord comprennent les centres principaux d'abondance dans la province. Les Pobs plus élevées dans les basses terres de la rivière Fort Nelson contrastaient avec l'abondance plus faible notée lors des dénombrements par point. Les dénombrements par point aléatoires ne permettent pas d'obtenir un bon échantillon de l'habitat de zone humide boisée du Quiscale rouilleux. Selon Campbell et coll. (2001), la rareté des relevés dans le nord était surtout attribuable à la difficulté de l'accès et au nombre restreint d'observateurs. Les relevés systématiques de l'Atlas ont aidé à combler des lacunes; toutefois, des relevés plus ciblés dans les zones humides doivent encore être effectués dans le nord de la Colombie-Britannique.

Le Quiscale rouilleux niche dans des marécages, des tourbières boisées et au bord de lacs et de ruisseaux dans le nord. La majeure partie des relevés du nord et du centre de la Colombie-Britannique ont été effectués dans les zones biogéoclimatiques subboréale de l'épicéa, subboréale à pin et épinette et boréale des épinettes blanche et noire, où les densités sont généralement faibles et la plupart des relevés ont été faits à des altitudes allant de 500 à 1 250 m. L'oiseau a été plus souvent observé de façon solitaire ou en couple; il ne niche donc généralement pas en colonies lâches en Colombie-Britannique, contrairement à son espèce apparentée, le Quiscale de Brewer.

Conservation et recommandations Contrairement à la majorité des merles de l'Amérique du Nord, la population de quiscales rouilleux a décliné en pente de 85 à 95 % depuis 1970 d'après les données du Relevé des oiseaux nicheurs, du Recensement des oiseaux de Noël et du Programme de liste de vérification du Québec (Avery 2013 Greenberg et Droege 1999). Ce déclin en flèche a suscité le Groupe de travail international du quiscale rouilleux à être formé en 2005 afin de recueillir et faire part de données et créer des stratégies de conservation et des programmes de gestion afin de comprendre et inverser le déclin (IRBWG 2013). On suspecte que les causes comprennent la perte d'habitats d'hivernage, la dégradation des habitats de reproduction et les mortalités provenant de programmes de contrôle des quiscales rouilleux. Les citoyens scientifiques peuvent participer aux études éclair du quiscale rouilleux au printemps et en hiver afin de contribuer aux connaissances de ses exigences d'habitats et de migration.

Christopher Di Corrado

Citation recommandée: Di Corrado, C. 2015. Quiscale rouilleux dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=RUBL&lang=fr [14 nov. 2019]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley