Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Cygne trompette, H. Loney Dickson
Photo © H. Loney Dickson

Photo: H. Loney Dickson
Indices de nidification - Cygne trompette
Indices de nidification
Probability of observation - Cygne trompette
Probabilité d'observation
Élévation - Cygne trompette
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Cygne trompette
Cygnus buccinator

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
6 - 1350 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
88 69 49 18
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Canada1986 - 2012 26.4 (4.39 - 73.8)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.360.02    0.15
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.360.03 0.02   
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
      0.15

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.02  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.15  
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.89  

Caractéristiques et aire de répartition On reconnaît le Cygne trompette à sa grande taille, à son plumage entièrement blanc et à son cri caractéristique qui ressemble à une trompette. Le Cygne trompette niche dans une aire étendue à travers tout l'ouest de l'Amérique du Nord, dans trois populations discrètes : celle de la côte du Pacifique, celle des montagnes Rocheuses et celle de l'intérieur. Les populations des montagnes Rocheuses et du Pacifique nichent en Colombie-Britannique. Il était abondant et occupait une vaste aire géographique par le passé, mais son nombre et sa distribution ont été fortement réduits par la chasse que lui faisaient les colons pour leur propre usage et pour le commerce de la peau de cygne. En 1935 on n'avait connaissance que de l'existence de 69 spécimens, bien que des troupeaux non enregistrés aient également habité des parties de l'Alaska et du Canada. Son rétablissement est une grande réussite sur le plan de la conservation, car il a continué de se multiplier et d'étendre son aire de répartition depuis le premier relevé effectué dans l'ensemble de l'aire de répartition en 1968 (Mitchell et Eichholz 2010).

Répartition, abondance et habitat Pendant la période de relevé de l'Atlas, le Cygne trompette était le plus largement répandu dans tout le nord-est de la Colombie-Britannique, et était un nicheur distribué plus localement dans toutes les parties nord et nord-ouest de la province. Il était également présent sur le plateau intérieur et dans le sillon des Rocheuses. Le relevé de l'Atlas a confirmé la nidification le long de la rivière Stikine, une région dans laquelle il n'avait pas été signalé lorsque The Birds of British Columbia avait été publié. Les aires de nidification des populations de la côte du Pacifique et des montagnes Rocheuses en Colombie-Britannique s'agrandissent. L'Atlas a également étoffé considérablement les lieux de nidification confirmés et probables en Colombie-Britannique (cf. Campbell et coll. 1990). La nidification se situait en majeure partie à des altitudes inférieures à 1 000 mètres.

La probabilité d'observation était la plus grande dans le bassin de drainage de la rivière Petitot dans l'extrême nord-est de la Colombie-Britannique, dans l'écoprovince Plaines de la taïga. Hors du bassin de drainage de la rivière Liard et du triangle Haines dans l'écoprovince Montagnes boréales du nord, la chance de trouver l'espèce était de faible à très faible. Trop peu de données étaient disponibles pour tirer des conclusions fermes sur son abondance. En 2010, la population de la côte du Pacifique dans l'ouest du Yukon et le nord-ouest de la Colombie-Britannique était estimée s'établir à 1 443 individus, et la partie canadienne de la population des montagnes Rocheuses était de 8 950 individus selon les estimations (Comité sur la sauvagine du SCF 2012, Groves 2012).

Le Cygne trompette niche dans des marais, des étangs et des lacs d'eau douce isolés dans le nord qui ont une végétation émergente et qui ne sont pas perturbés. Ces facteurs particuliers sont des déterminants plus importants de la nidification que les catégories d'habitat plus générales.

Conservation et recommandations Le Cygne trompette est souvent considéré comme un modèle de réussite classique de conservation; cette espèce a bien réagi à la plupart des mesures de conservation et de gestion et ses nombres continuent d'augmenter de même que sa distribution (Mitchell et Eichholz 2010). Il faut continuer de déployer des efforts pour gérer en prévision d'éventuels conflits avec l'agriculture et les perturbations par les activités humaines.

Art Martell

Citation recommandée: Martell, A. 2015. Cygne trompette dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=TRUS&lang=fr [20 sept. 2019]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley