Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Paruline rayée, Christian Artuso
Photo © Christian Artuso

Photo: Christian Artuso
Indices de nidification - Paruline rayée
Indices de nidification
Probability of observation - Paruline rayée
Probabilité d'observation
Élévation - Paruline rayée
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Paruline rayée
Setophaga striata

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
42 - 1694 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
35 52 354 229
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -0.938 (-4.37 - 3.09)Low
Canada1970 - 2012 -5.16 (-9.09 - -1.13)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.20.03  0.12 0.12
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.20.03 0.03  0.12
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.140.14    0.12

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.090.06  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.080.20.13
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
  0.01 
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.220.080.12

Caractéristiques et aire de répartition « L'entendez-vous? » est une question commune posée par les observateurs d'oiseaux ayant bonne ouïe qui aperçoivent une paruline rayée mâle chantant dans leurs aires de reproduction. Ce chanteur charmant possède l'un des chants de plus haute fréquence de tous les oiseaux (DeLuca et coll. 2013). Ceci teste l'ouïe des observateurs d'oiseaux à travers le territoire de l'espèce, dans les forêts boréales et les forêts de conifères de l'Amérique du Nord. Cette paruline noire et blanche à pattes jaune-orange vif peut aussi être difficile à apercevoir : trouver son emplacement précis est difficile puisqu'elle se nourrit dans les branches d'épinettes. Les oiseaux de cette espèce se reproduisant en Alsaka et dans le nord de la Colombie-Britannique entreprennent la migration la plus longue de toutes les espèces de parulines nord-américaines, se dirigeant vers l'est dans les provinces de l'Atlantique et ensuite vers le sud au-dessus de l'Atlantique vers les territoires d'hivernage de l'Amérique du Sud; un voyage de jusqu'à 8 000 km (DeLuca et coll. 2015).

Répartition, abondance et habitat La Paruline rayée est largement répandue dans tout le centre et le nord de la Colombie-Britannique et son aire de répartition se prolonge vers le sud le long des Rocheuses et de la chaîne Côtière. En comparaison avec l'ouvrage The Birds of British Columbia publié en 2001, l'Atlas a permis d'accroître considérablement le nombre d'observations dans le nord et le centre de la Colombie-Britannique, comblant ainsi des lacunes dans l'aire de répartition connue. Cependant, l'aire de répartition générale dans la province demeure la même.

Cette paruline se trouve dans l'ensemble des forêts de conifères, la majorité des observations et la plus grande abondance se situant entre 750 et 1 250 m d'altitude. L'abondance et les valeurs de la probabilité d'observation les plus élevées coïncidaient avec les forêts boréales d'épinettes (Picea) de la zone biogéoclimatique de l'épicéa, du saule et du bouleau dans les Montagnes boréales du Nord, des zones biogéoclimatiques subalpines du sapin et de l'épinette d'Engelmann et subboréale de l'épicéa de l'Intérieur subboréal, et localement à l'ouest du Plateau Chilcotin (écoprovince Intérieur centre) et dans les montagnes de Cariboo (écoprovince Montagnes intérieures du sud). Dans ces vastes types de climats et de végétations, elle niche dans des bosquets d'épicéas, d'aulnes (Alnus) et de saules (Salix) (DeLuca et coll. 2013), et est considérée comme une espèce typique de l'épinette blanche (Picea glauca) et de l'épinette noire (Picea mariana) dans la forêt boréale de l'Ouest (Campbell et coll. 2001). DeLuca et coll. (2013) note également qu'on la trouve dans le mélèze laricin (Larix laricina).

Conservation et recommandations Jusqu'à 75 % de parulines rayées passent la période de reproduction au Canada (DeLuca et coll. 2013). Mais, malgré qu'il soit l'un des oiseaux les plus communs de son aire de reproduction, on connaît peu de détails concernant son écologie de nidation ou les tendances de ses populations. Les tendances du Relevé des oiseaux nicheurs à travers le Canada et la Colombie-Britannique démontrent un déclin à long terme, mais ces tendances ne sont pas très fiables (Environnement Canada 2014) puisque la majorité des itinéraires observés se trouvent au sud de la partie principale de l'aire de reproduction. L'augmentation des activités d'exploitation forestière et d'extraction de pétrole et de gaz naturel affecte les populations d'oiseaux des forêts boréales, contribuant au déclin à long terme de parulines rayées (NABCI-U.S. 2014).

Christopher Di Corrado

Citation recommandée: Di Corrado, C. 2015. Paruline rayée dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=BKPW&lang=fr [02 avr. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley