Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Goéland cendré, Ian Routley
Photo © Ian Routley

Photo: Ian Routley
Indices de nidification - Goéland cendré
Indices de nidification
Probability of observation - Goéland cendré
Probabilité d'observation
Élévation - Goéland cendré
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Goéland cendré
Larus canus

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
0 - 1458 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
5
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
24 19 137 53
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -4.3 (-15.7 - 8.68)Low
Canada1970 - 2012 -4.3 (-15.7 - 8.68)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.190.01    0.66
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.190.01     
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
      0.66

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
0.310.06  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.7  
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
   0.24
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.33  

Caractéristiques et aire de répartition Le Goéland cendré est bien connu des ornithologues amateurs de la Colombie-Britannique comme le plus petit et le plus gracieux des goélands à tête blanche. On le rencontre le plus communément hors de la saison de nidification dans les régions côtières et les basses terres agricoles, où il chasse une variété de proies, depuis du frai à des vers de terre. Son aire est presque circumpolaire et couvre toute l'Europe et l'Asie. En Amérique du Nord, son activité de nicheur se limite au nord-ouest, et il hiverne le long de la côte du Pacifique vers le sud jusqu'à la Basse-Californie (Moskoff et Bevier 2002). Comme de nombreux autres goélands, il niche habituellement en colonie, mais il s'agit du seul goéland à tête blanche qui niche régulièrement dans des arbres.

Répartition, abondance et habitat En tant que nicheur, le Goéland cendré est confiné aux parties ouest et nord de la province, où il est clairsemé. Les résultats de l'Atlas ont confirmé que des goélands cendrés nichaient sur Haida Gwaii pour la première fois. La plupart des relevés de l'Atlas portaient sur une éventuelle reproduction (c.-à-d. présence d'oiseaux dans un habitat propice pendant la saison de nidification). Hors de l'île de Vancouver, on a trouvé moins de lieux de nidification confirmés pendant les relevés de l'Atlas que ceux qui ont été cartographiés dans Campbell et coll. (1990), bien qu'il soit peu probable qu'il y ait eu une véritable diminution des lieux de nidification. Au lieu de cela, l'éloignement des sites de nidification connus et éventuels a limité l'accès par des bénévoles pendant les cinq années qu'ont duré les relevés de l'Atlas. Quelques lieux de nidification précédemment connus peuvent avoir été abandonnés (p. ex., dans la basse vallée du Fraser, au lac Harrison et dans l'extrême nord-est de l'écoprovince Plaines de la Taïga), mais à l'exception de l'expansion vers Haida Gwaii, l'aire de répartition a peu changé depuis la publication de The Birds of British Columbia en 1990.

Le Goéland cendré est une espèce nicheuse peu commune et au cours de l' Atlas on ne l'a trouvé qu'en couple unique ou en très petites colonies pouvant compter jusqu'à dix oiseaux (quatre nids) dans les écoprovinces Dépression de Georgia, Côtes et montagnes et Montagnes boréales du nord. Les valeurs de probabilité d'observation étaient généralement très faibles, en partie à cause de la nature locale et isolée des petites colonies et des troupeaux (le plus gros qui a été signalé comptait 28 oiseaux) dans les systèmes de terres humides étendus et complexes des régions côtières et septentrionales de la Colombie-Britannique. Les valeurs de Pobs les plus élevées ont été constatées dans les fjords côtiers et dans les bassins versants des rivières Alsek et Tatshenshini dans l'écoprovince Montagnes du sud de l'Alaska dans l'extrême nord-ouest.

Le Goéland cendré niche dans les environnements d'eau salée et d'eau douce. Le long de la côte, il préfère des îles rocheuses et boisées dans des lacs et des eaux côtières protégées. Dans l'intérieur, il niche dans des marais et d'autres terres humides et autour d'eux, notamment des muskegs et des étangs subalpins. Et dans l'extrême nord-ouest, il niche sur des barres de gravier ouvertes le long de lits de rivière qui sont en train de s'éroder et qui font peu de méandres.

Conservation et recommandations On ne considère pas que le Goéland cendré est en péril dans une partie quelconque de son aire de répartition. Des relevés plus poussés des habitats de terres humides permettront de clarifier sa situation dans les parties septentrionales de la province et dans les montagnes côtières.

Chris R. Siddle

Citation recommandée: Siddle, C.R. 2015. Goéland cendré dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=MEGU&lang=fr [29 sept. 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley