Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Martinet de Vaux, Laure Wilson Neish
Photo © Laure Wilson Neish

Photo: Laure Wilson Neish
Indices de nidification - Martinet de Vaux
Indices de nidification
Probability of observation - Martinet de Vaux
Probabilité d'observation
Élévation - Martinet de Vaux
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Martinet de Vaux
Chaetura vauxi

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
3 - 1346 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
6
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
18 85 391 88
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1970 - 2012 -2.14 (-5.43 - 1.29)Low
Canada1973 - 2012 -2.2 (-5.55 - 1.23)Low

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
   0.120.28 0.17
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
    0.14 0.06
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.3  0.12  0.17

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
   0.13
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
 0.180.070.3
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
0.14 0.140.04
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
0.07  0.06

Caractéristiques et aire de répartition Le martinet de Vaux (prononcé « vox ») à vol rapide et agile impressionne fréquemment les observateurs d'oiseaux lors de sa course folle au-dessus des bocages riverains ou lorsqu'il se lance au-dessus de la surface d'étangs afin de saisir ses proies d'insectes. La nidification et les perchages en groupe se produisent principalement dans de grands arbres vides, mais se servent parfois de cheminées comme le fait le martinet ramoneur dans l'Est du Canada. Le martinet de Vaux est un reproducteur migrateur dans les chaînes de montagnes du sud-ouest de l'Alaska à la Californie centrale et hiverne dans le sud du Mexique et en Amérique Centrale où il est aussi un résident permanent.

Répartition, abondance et habitat Le Martinet de Vaux est répandu dans tout le sud de la Colombie-Britannique, son aire s'étendant du nord, le long de la chaîne Côtière, jusqu'à la chaîne St. Elias dans l'extrême nord-ouest, et le sillon et les contreforts des Rocheuses du nord. La plupart des observations ont été faites au sud du 52e parallèle nord, bien que sa reproduction soit probable aussi loin, au nord, que le bassin de la Tatshenshini. Le relevé de reproduction confirmée le plus au nord a été effectué dans le bassin de drainage de la rivière Stikine. Sa distribution est similaire à celle présentée dans l'ouvrage The Birds of British Columbia publié en 1990, mais plus de sites de nidification confirmée ont été trouvés durant la période des relevés de l'Atlas.

La probabilité d'observer le Martinet de Vaux est la plus grande dans les écoprovinces Côtes et montagnes, Dépression de Georgia et Montagnes intérieures du sud. Des observations ont été faites aussi bien au niveau de la mer, dans l'écoprovince Côtes et montagnes, qu'à environ 1300 md'altitude dans l'écoprovince Montagnes intérieures du sud, mais l'espèce est plus commune à des altitudes situées entre 250 et 500 m, ce qui coïncide probablement avec les régions de nidification privilégiées. Les valeurs de Pobs et d'abondance les plus élevées ont toutes été observées dans les zones biogéoclimatiques dominées par la pruche, où le martinet est attiré par de grands thuyas géants (Thuja plicata) creux.

Le Martinet de Vaux occupe des parties très boisées ou ouvertes des zones biogéoclimatiques qu'il privilégie, de grands arbres creux pour la nidification et comme perchoir étant des caractéristiques typiques des habitats au dernier stade de succession. Les cavités creusées par le pic dans des arbres vivants ou morts don't le diamètre basal est de 0,5 à 1,1 m sont typiques (Bull and Collins 2007). Le peuplier de l'Ouest (Populus trichocarpa), le thuya géant, le pin ponderosa (Pinus ponderosa), le douglas vert (Psuedotsuga menziesii), le sapin grandissime (Abies grandis) et l'érable à grandes feuilles (Acer macrophyllum) peuvent couramment atteindre la taille nécessaire et offrent les cavités qu'il recherche. Les arbres servant de perchoir peuvent se trouver à plusieurs kilomètres de l'arbre où il a fabriqué son nid. Sur les 13 nids relevés en Colombie-Britannique avant l'Atlas, huit avaient été construits dans des cheminées dans des régions urbaines (Campbell et coll. 1990). Les étangs, zones ouvertes et corridors de cours d'eau se trouvant dans des zones boisées offrent des sites d'alimentation; toutefois, les martinets se nourrissent également à différentes hauteurs au-dessus de la canopée forestière.

Conservation et recommandations Le martinet de Vaux n'est pas considéré comme une préoccupation de conservation en Colombie-Britannique. La responsabilité mondiale de la province de la conservation est considérée faible et les données du Relevé des oiseaux nicheurs, quoique rares, ne sous-entendent aucune tendance à long terme claire (Environnement Canada 2011). La rétention de peuplements plus anciens et d'arbres de nidification vétérans portant déjà des cavités devrait faire part de plans de récoltes forestières. La rétention de structures anthropogéniques convenables comme les cheminées désaffectées serait aussi utile dans certaines régions urbaines.

Rick Howie

Citation recommandée: Howie, R. 2015. Martinet de Vaux dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=VASW&lang=fr [02 juin 2020]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley