Choisissez un transparent Régions admin. Région de conserv. des oiseaux Blocs Coordonnées Écoprovinces Villes et routes
[Fermer]
Pic maculé, Christian Artuso
Photo © Christian Artuso

Photo: Christian Artuso
Indices de nidification - Pic maculé
Indices de nidification
Probability of observation - Pic maculé
Probabilité d'observation
Élévation - Pic maculé
Élévation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Pic maculé
Sphyrapicus varius

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Élévation:
270 - 1215 m
Statut de conserv.:
Non menacée
Importance globale
de la population de C.-B.:
N/A
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
174 42 203 218
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Brit. Col.1971 - 2012 -0.432 (-4.16 - 3.38)Low
Canada1970 - 2012 0.975 (-1.6 - 1.85)Medium

Abondance moyenne par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique]
Forêt intérieure du N.-O.Taïga des plaines boréalesGrand bassinRocheuses du NordForêt pluviale du N. du Pacifique
0.290.32  0.17  
Écoprovince [graphique]
Montagnes boréales du nord Plaines de la taïga Plaines boréales Dépression de Georgie Intérieur subboréal
0.30.17 0.38  0.16
Montagnes intérieures du sud Intérieur centre Intérieur sud Montagnes du sud de l'Alaska Côte et montagnes
0.08      

Abondance moyenne par habitat [graphique]

Boreal Altai Fescue AlpineBoreal White and Black SpruceBunchgrassCoastal Douglas-fir
 0.31  
Coastal Mountain-heather AlpineCoastal Western HemlockEngelmann Spruce -- Subalpine FirInterior Cedar -- Hemlock
  0.07 
Interior Douglas-firInterior Mountain-heather AlpineMontane SpruceMountain Hemlock
    
Ponderosa PineSpruce -- Willow -- BirchSub-Boreal Pine -- SpruceSub-Boreal Spruce
 0.04 0.12

Caractéristiques et aire de répartition Le pic maculé est l'une des quatre espèces de pics buveurs de sève, lesquelles percent un trou dans l'écorce des arbres pour se nourrir de leur sève. Les pics buveurs de sève trouvent et défendent un réseau important de filons de sève dont se nourrissent d'autres espèces comme les oiseaux-mouches. Jusqu'en 1983, trois espèces de pics buveurs de sève, soit le pic à poitrine rouge, le pic à nuque rouge et le pic maculé étaient regroupées sous la même espèce. En fait, il s'agit de trois espèces étroitement liées, qui constituaient probablement une seule espèce abondante au cours de l'ère pléistocène (la dernière période glaciaire) jusqu'à ce que l'avance des glaciers continentaux sépare leurs populations. Celles-ci ont évolué dans des espèces distinctes et occupent maintenant le même territoire depuis le recul des glaces. De ces trois espèces, le pic maculé est la plus portée à migrer. Les populations sont réparties dans l'est et se reproduisent dans la forêt boréale, de l'Alaska jusqu'à la côte est. Leur aire d'hivernage couvre la plaine côtière du sud, les Caraïbes et l'Amérique centrale (Walters et coll. 2002).

Répartition, abondance et habitat Le Pic maculé est répandu à l'est des Rocheuses, dans le nord-est de la Colombie-Britannique, et sa distribution est plus éparse dans le nord de la Colombie-Britannique. L'Atlas a élargi de façon importante son aire de reproduction dans le sud-ouest par rapport à celle présentée dans l'ouvrage The Birds of British Columbia publié en 1990, et a comblé de nombreuses lacunes relatives à sa distribution. Sa reproduction est observée aussi loin, dans le sud-ouest, que le plateau de la Nechako et le bassin de drainage du cours supérieur de la Skeena, et aussi loin, au nord-ouest, que le lac Atlin. La couverture accrue des relevés explique en partie ce changement; toutefois, une expansion réelle vers le sud-ouest pourrait avoir eu lieu au cours des deux dernières décennies, renforcée par un flux distinct de gènes du Pic maculé dans les pics hybrides, aussi loin, à l'ouest, que le lac François (Seneviratne et coll. 2012).

On trouve de vastes aires affichant des valeurs élevées de probabilité d'observation pour le Pic maculé dans les basses terres des rivières de la Paix, Fort Nelson et Liard dans les écoprovinces Plaines boréales et Plaines de la Taïga. Les dénombrements par point montrent la plus forte abondance dans la zone biogéoclimatique boréale des épinettes blanche et noire qui domine cette région, à des altitudes situées entre 250 et 750 m, ce qui confirme qu'il s'agit bien du centre de la population provinciale. Les dénombrements par point ont également montré que l'espèce était très commune dans la zone biogéoclimatique subboréale à épinette, où se concentre la zone hybride avec le Pic à poitrine rouge.

En Colombie-Britannique, le Pic maculé prefère les jeunes forêts aux premiers stades de la succession, composées particulièrement de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides), de peupliers baumiers (Populus balsamifera), d'épinettes blanches (Picea glauca) et de bouleaux (Betula) (Campbell et coll. 1990). Le pic utilise des feuillus pour creuser des cavités et exécute un rôle d'excavateur primaire important au sein des communautés d'oiseaux dans les plaines boréales de la Taïga.

Conservation et recommandations Il n'y aucune inquiétude concernant cette espèce, puisqu'elle est stable partout dans son aire de reproduction (Environnement Canada 2011). Sa preférence pour un habitat en stade de succession précoce signifie qu'elle est bien adaptée aux forêts coupées en régénération, et la récolte forestière fournira un habitat de reproduction convenable à long terme. Les scénarios prévus de changement climatique d'assèchement (Hamann et Wang 2006) pourraient faciliter son déplacement vers les forêts intérieures. Ces changements en matière d'habitat pourraient permettre au pic maculé agressif de dominer le pic à poitrine rouge dans les endroits où se trouvent les deux populations (Seneviratne et coll. 2012). Les zones hybrides où se trouvent les trois populations de pics buveurs de sève procurent d'excellents indicateurs pour prédire la réaction des oiseaux de la forêt aux changements de climat et de la couverture forestière (Seneviratne et coll. 2016).

Peter J. A. Davidson and Sampath Seneviratne

Citation recommandée: Davidson, P.J.A. And Seneviratne, S. 2015. Pic maculé dans Davidson, P.J.A., R.J. Cannings, A.R. Couturier, D. Lepage, et C.M. Di Corrado (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs de Colombie-Britannique, 2008-2012. Études d'Oiseaux Canada. Delta, C.-B. http://www.birdatlas.bc.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=YBSA&lang=fr [20 sept. 2019]

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
British Columbia Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, 5421 Robertson Road Delta, BC V4K 3N2 Canada
Phone: 1-877-592-8527 E-mail: bcbirdatlas@bsc-eoc.org
Banner photo: Glenn Bartley